Vendredi dernier, Microsoft et Google bouclaient leur trimestre et présentaient leurs derniers résultats financiers, permettant ainsi aux analystes de tirer les premières conclusions sur les activités des trois géants du tech au cours du premier trimestre 2015.

microsoft-apple-google1

Valorisé à plus de 760 milliards de dollars, Apple est aujourd’hui la société la plus puissante au monde, loin devant ses deux principaux concurrents, dont la valeur cumulée dépasse à peine celle de Cupertino.

Reparti sur de bonnes bases après le rachat de Nokia, Microsoft a présenté des résultats trimestriels concluants en fin de semaine dernière. La firme de Redmond atteint une valorisation de 392 milliards de dollars. Si les ventes de licences Windows tournent au ralenti, en attendant l’arrivée de Windows 10, le géant de l’informatique a enregistré d’excellents résultats au niveau des ventes de software, de la division mobile et de sa division Surface.

Google, de son côté, affiche des résultats un peu plus décevants, avec une baisse générale des revenus liés à la publicité, et une concurrence de plus en plus agressive, tant sur le segment des smartphones que des tablettes et PC. A la fin de son trimestre, la firme de Mountain View atteignait une valeur de 384 milliards de dollars.

De manière générale, les trois géants du tech ont vu leur valeur grimper en flèche au cours de ces derniers mois pour atteindre un nouveau sommet en 2015. Pour Apple comme pour Microsoft, la tendance devrait se confirmer, avec le lancement du nouvel iPhone, attendu pour la fin d’année, et de Windows 10, qui devrait arriver dans le courant du mois de juillet, selon la CEO d’AMD.