Le CeBIT, le salon des technologies de l’information et de la bureautique qui se tient tous les ans à Hanovre en Allemagne, s’apprête à ouvrir ses portes lundi 16 mars 2015 sous le signe cette année de l’économie connectée (d!conomy).

cebit

Outre toutes les innovations qui participent à l’essor de modèles économiques totalement nouveaux, essentiellement dans le domaine des objets connectés, le CeBIT mettra à l’honneur l’ensemble des technologies mobiles, le big data (mégadonnées) et le cloud (stockage dématérialisé). Au fil des stands présents, des applications inédites et de nouveaux produits devraient illustrer le phénomène.

Quelque 3.300 exposants sont attendus, en provenance de 70 pays. C’est d’ailleurs la première fois depuis 2001 que ce chiffre est en hausse alors que le salon ouvre quelques jours seulement après la fin du MWC de Barcelone qui a cannibalisé l’actualité mobile et high-tech. Parmi les marques les plus prestigieuses à faire le déplacement à Hanovre figurent Samsung, HP, Huawei ou encore Intel, mais également Xiaomi, Dropbox et Tesla présents pour la première fois.

Au total, plus de 200 intervenants sont également attendus durant cinq jours, parmi lesquels Lei Jun (le fondateur de Xiaomi), Günther Oettinger (Commissaire européen à l’économie numérique), Won-Pyo Hong (président de la division Media Solutions Center de Samsung) et Florian Henckel von Donnersmarck (cinéaste). Mais le plus attendu est sans conteste Edward Snowden. Le lanceur d’alerte prendra la parole le 18 mars lors d’une conférence exceptionnelle, en duplex de Russie où il se trouve toujours en exil.

S’il ouvre bien ses portes au public le 16 mars (dont une très grande majorité de professionnels), le CeBIT 2015 sera officiellement inauguré par la chancelière Angela Merkel le dimanche 15.

AFP