Spécialiste des optiques pour appareils photos et des lentilles pour smartphones, Carl Zeiss s’est récemment lancé sur le marché de la réalité virtuelle avec le VR One, un casque de réalité virtuelle qui s’adresse exclusivement aux propriétaires du Galaxy S5 et de l’iPhone 6.

© E.F.
© E.F.

Vendu aux alentours de 120 euros sur Amazon, le VR One se veut le principal concurrent du Gear VR de Samsung. Comme Samsung, Carl Zeiss a en effet opté pour une armature en plastique, robuste et élégante, qui intègre un tiroir, dans lequel l’utilisateur doit glisser son smartphone. Par défaut, le casque n’est compatible qu’avec le Galaxy S5 de Samsung et l’iPhone 6, puisque le fabricant ne propose que des “tiroirs” adaptés à ces deux modèles. Néanmoins, rien ne vous empêche de glisser un autre smartphone Android, au risque de l’abîmer, voire de ne pas profiter d’une expérience optimale.

L’approche est donc ici radicalement différente d’Oculus, qui propose un casque intégrant déjà un écran. Comme Samsung, Carl Zeiss a fait le choix de proposer son casque sous la forme d’un accessoire pour mobiles plutôt qu’un casque de réalité virtuelle “stand-alone”. Et le pari est plutôt réussi, puisqu’en plus d’être beaucoup plus élégant que le casque d’Oculus, le VR One présente également l’énorme atout d’être vendu à un tarif plutôt compétitif (Environ 120 euros contre près de 199 euros pour le Gear VR). Sobre mais élégant, le casque de Carl Zeiss est également beaucoup plus confortable à porter que les casques de réalité virtuelle low-cost qui fleurissent sur le marché.

Avant de glisser son smartphone dans la visière du casque, l’utilisateur devra néanmoins télécharger quelques applications dédiées, dont un lanceur d’applications qui donne accès à une sélection d’applications compatibles. Comme Samsung, Carl Zeiss propose également à l’utilisateur de regarder un film confortablement installé dans son salon, en plongeant l’utilisateur dans un cinéma virtuel. Sans être sensationnelle, l’expérience est suffisamment intéressante pour qu’on s’amuse à regarder quelques bandes annonces, voir un film complet si le cœur vous en dit. Malheureusement, si le système fonctionne parfaitement, les migraines feront rapidement leur apparition, la faute à une technologie qui n’est pas vraiment adaptée à ce type d’usage. En réalité, l’intérêt du VR One est ailleurs. Si le Google Play et l’App Store manquent encore d’applications dédiées à la réalité virtuelle, de nombreuses petites démos techniques sont déjà proposées, sous la forme de micro-applications, allant du défilé de mode virtuel à la balade dans un parc d’attractions, en passant par l’exploration d’une villa de Toscane. Comme le Cardboard de Google, le VR One permet de se familiariser avec une technologie qui devrait prendre son envol dans quelques années.

© E.F.
© E.F.

Visant encore un marché de niche, l’accessoire de Carl Zeiss a l’énorme atout d’être vendu séparément du tiroir qui permet de glisser le smartphone dans la visière du casque, ce qui signifie que le casque pourrait avoir une durée de vie de plusieurs années. Absolument irréprochable au niveau de sa conception (du boitier aux lentilles), il devrait élargir progressivement ses horizons avec de nouveaux tiroirs dédiés à d’autres modèles de smartphones, et davantage d’applications compatibles. Plus intéressant, Carl Zeiss propose également une application de réalité augmentée qui permet d’utiliser l’appareil photo de son smartphone qui permet de faire apparaître de petits personnages animés grâce à un accessoire fourni avec le casque. Autre bonne nouvelle, le casque est à priori compatible avec toutes les applications du Cardboard, ce qui signifie que les utilisateurs ne devront pas uniquement compter sur Carl Zeiss pour proposer du contenu compatible avec le casque VR One puisque ce sont les développeurs qui s’en chargeront. Enfin, et c’est sans doute le point qui intéressera le plus les propriétaires d’iPhone, le VR One est à l’heure actuelle le seul « vrai » casque de réalité virtuelle compatible avec l’iPhone 6. La taille du « tiroir » ne permet en revanche pas de glisser un iPhone 6 Plus dans le casque.

© E.F.
© E.F.

Conclusion

Idéal pour se familiariser avec la réalité virtuelle, le VR One de Carl Zeiss offre un confort optimal grâce à ses lentilles de haute qualité et son boitier à la fois élégant et robuste. Plus abordable que l’Oculus Rift, compatible avec plus de smartphones que le Gear VR et plus confortable que le Cardboard de Google, le VR One est sans doute ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle pour tous ceux qui s’intéressent à la réalité virtuelle. S’il est sans doute encore un peu tôt pour s’enthousiasmer, vu le manque d’applications compatibles avec tous les casques de réalité virtuelle qui existent à l’heure actuelle, le VR One de Carl Zeiss a le mérite de démocratiser une technologie encore très coûteuse tout en ne faisant aucune concession au niveau des performances.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.