Un adware préinstallé sur des millions d’ordinateurs de la marque Lenovo

Plusieurs millions d’ordinateurs de la marque Lenovo auraient été livrés avec un adware, un logiciel publicitaire, qui aurait été utilisé sans le consentement des acheteurs.

© AFP
© AFP

La firme chinoise a confirmé l’existence un logiciel publicitaire, préinstallé dans plusieurs millions d’ordinateurs depuis la mi-2014, qui injectait des annonces publicitaires sur Internet Explorer et Chrome à l’insu de l’utilisateur.

Selon les premiers échos, le consommateur n’était pas informé de l’existence du logiciel, nommé Superfish, lequel était installé sur sa machine sans son consentement.

Lenovo, qui a tenté de défendre sa décision dans un premier temps, a indiqué que le logiciel en question avait été supprimé de toute sa flotte d’ordinateurs en janvier 2015.. L’entreprise chinoise considérerait néanmoins un tel logiciel comme utile pour l’utilisateur, qui se verrait recevoir des suggestions d’achats basées sur l’historique de recherche.

Considéré comme un maliciel par les antivirus, le logiciel en question était conçu par une société tierce, et intégré à certains ordinateurs destinés au grand public. Le monde des entreprises n’aurait donc pas été touché.

“Lenovo a supprimé Superfish de ses ordinateurs pour consommateurs en janvier 2015” explique un porte-parole de Lenovo. “Au même moment, Superfish a empêché les machines Lenovo déjà sur le marché d’activer l’outil. Superfish était préinstallé sur sur certains terminaux destinés aux consommateurs uniquement. Lenovo enquête actuellement sur tous les problèmes soulevés par Superfish.”