Samsung et Microsoft ont confirmé avoir trouvé un accord ce lundi qui leur aurait permis de régler le différend qui envenimait la collaboration entre les deux géants de l’électronique.

© AFP
© AFP

C’est dans un communiqué de presse que Microsoft a confirmé l’information. « Samsung et Microsoft sont heureux d’annoncer qu’ils ont mis un terme à la remise en cause d’un contrat devant un tribunal américain ainsi que devant l’ICC.».

Les deux entreprises, qui ont longtemps travaillé ensemble, avaient mis un frein à leur collaboration suite au rachat de Nokia par Microsoft, qui avait envenimé la relation. Estimant que les royalties versées à Microsoft sur le système d’exploitation Android finançait un concurrent direct (Nokia), Samsung avait décidé d’interrompre les paiements, forçant Microsoft à porter l’affaire devant la justice américaine.

Au total, Microsoft exigeait de son rival pas moins de 6,9 milliards de dollars.

Si les détails de l’accord entre Samsung et Microsoft restent inconnus, il semble fort probable que Microsoft ait revu la facture à la baisse pour encourager son concurrent à redevenir partenaire, et peut-être à promouvoir son système d’exploitation sur mobiles. On sait en effet depuis plusieurs années que Microsoft tente de rallier Samsung à sa cause. Le géant coréen, qui avait lancé plusieurs modèles de Windows Phone, n’a jamais véritablement investi des sommes folles dans le système d’exploitation de Microsoft, préférant se reposer sur la popularité d’Android.