L’information peut paraître anodine mais elle confirme que l’opérateur souhaite conserver un réseau mobile de qualité en Wallonie malgré les déclarations de son patron.

Base-4G-Standard
L’investissement a bien eu lieu en Wallonie…

Lors de la conférence du 12 janvier 2015 réunissant les cinq principaux opérateurs télécom belges requérant un « Digital New Deal », Jos Donvil, à la tête de Base, avait estimé qu’il devenait complexe d’investir dans le sud du pays en raison de taxes complémentaires sur les pylônes d’émissions d’ondes. S’exprimant au nom de l’ensemble des acteurs engagés, la filiale de KPN avait été contrainte de rectifier ces propos en assurant poursuivre le maintien de services mobiles de qualité en Wallonie.

Aujourd’hui, Base apporte une preuve de cet engagement avec la couverture en 4G du stade du Standard de Liège. De nombreuses antennes ont été installées et apporteront une capacité suffisante pour bon nombre de spectateurs.

Si la décision est certainement antérieure aux propos polémiques de Jos Donvil et que l’infrastructure concerne une zone géographique particulièrement restreinte, cette annonce sera de nature à rassurer quelque peu les clients. Tout en maintenant la pression sur les autorités pour qu’elles amoindrissent la pression fiscale sur les ondes GSM.