Au lendemain du lancement du N1 par Nokia, une autre entreprise finlandaise planche sur un appareil très proche, de source libre et optimisé pour le multitâche.

Décidément, la Scandinavie est particulièrement active sur les tablettes dotées d’un écran de 7,9 pouces et d’un processeur quadricoeur Intel. Après le N1, voici la Jolla Tablet. Si les caractéristiques techniques sont similaires, les différences sont nombreuses: l’appareil révélé aujourd’hui tourne sous Sailfish OS (avec la possibilité de faire tourner des applications Android via des kiosques alternatifs, sans services Google), habite dans un boîtier nettement plus lourd et plus épais mais ne coûte que 200 euros.

Autre particularité de taille: la commercialisation se déroule sur le site de financement participatif Indiegogo. Les intéressés devront soit alimenter la cagnotte, soit précommander l’engin. Les 1.000 premiers l’obtiendront à 189 euros tandis que les 1.000 suivantes seront écoulées à 199 euros pièce. Si la barre des 2.000 unités n’est pas franchie, la Jolla Tablet restera à l’état de projet. Dans le cas contraire, elle sera livrée à partir de mai 2015.

L’entreprise place l’accent sur une fabrication ouverte, supportée par les consommateurs et soucieuse de la protection de la vie privée. La seconde version de Sailfish OS, qui sera poussée sur cet appareil, propose une interface innovante pour la gestion simultanée de plusieurs tâches. Ce versant du système d’exploitation, démontré dans la vidéo de promotion, est effectivement enthousiasmant tant cette fonction centrale manque de fraîcheur du côté des iPad.

Toutes les informations utiles sur la Jolla Tablet se trouvent sur jolla.com/tablet

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.