L’Espagne va taxer Google

L’Espagne a annoncé cette semaine la mise en place d’une nouvelle taxe sur les contenus reproduits, qui touchera parmi d’autres le géant du Web Google.

© AFP
© AFP

Le Parlement espagnol vient de voter une loi qui pourrait bien remettre en question la présence de tous les agrégateurs de contenu au sein de l’Union Européenne. En effet, dès le 1er janvier 2015, Google et les autres agrégateurs de contenu devront payer une taxe sur tous les contenus reproduits et référencés à travers leurs services.

Google, qui est le premier visé avec son service Google News, s’est déjà manifesté, indiquant qu’il supprimerait purement et simplement l’accès à Google News depuis l’Espagne si la taxe entrait en vigueur. Le géant du Web a par ailleurs tenu à rappeler que Google News générait une part importante du trafic des sites d’information, jouant le rôle de levier pour tout un secteur.

Outre Google, d’autres géants du Web sont également dans le collimateur du gouvernement espagnol, comme Yahoo News bien sûr, mais aussi de plus petits agissant à l’échelle locale.

La mesure vise à redistribuer une partie des revenus publicitaires de Google et des autres acteurs, qui utilisent des articles de presse de différentes sources pour offrir une couverture complète de l’actualité et renvoient les lecteurs vers les sites Web des éditeurs pour plus d’informations.

Outre l’Espagne, plusieurs autres pays européens envisagent d’introduire une taxe similaire.

Reste à présent à voir de quelle manière Google réagira à cette situation et surtout si le déploiement de telles mesures ne signera pas la mort prématurée de services qui sont de plus en plus populaires auprès des utilisateurs de smartphone…