Microsoft et HP ont dévoilé ce matin, en marge de l’annonce de Windows 9, une nouvelle gamme de PC et tablettes “low-cost” destinés à renverser la domination de Google sur l’entrée de gamme.

© ZDNet
© ZDNet

Depuis plusieurs mois maintenant, Microsoft observe avec attention la progression des ventes de Chromebooks, ces ordinateurs très bon marché de Google, qui séduisent autant les établissements scolaires que le grand public. Conscient des faiblesses de son système d’exploitation sur l’entrée de gamme, le géant de l’informatique lance aujourd’hui une nouvelle gamme de PC et tablettes sous Windows avec HP pour venir renverser la domination de Google.

L’objectif de ce partenariat entre HP et Microsoft est on ne peut plus clair : relancer les ventes de PC en proposant des machines à des prix très compétitifs, tout en mettant clairement en avant l’écosystème Windows.

Sur le marché des tablettes, HP introduit les Stream 7 et 8, des petites tablettes dotées d’un écran de 7 et 8″, qui seront vendues respectivement 99$ et 149$. Pour ce prix, il ne faut bien sûr pas s’attendre à une machine capable de rivaliser avec l’iPad Air d’Apple. Microsoft ajoutera cependant une certaine plus-value à la machine, en offrant notamment un an d’abonnement à Office 365, la suite bureautique comprenant notamment Word et Powerpoint, 1 To d’espace de stockage dans le cloud OneDrive et 60 minutes d’appels par mois vers lignes fixes avec Skype. De son côté, HP introduit un nouveau programme qui permettra aux utilisateurs de se connecter au Web avec un abonnement en Data gratuit offrant 200 Mo de surf à l’utilisateur pour toute la durée de vie de sa tablette.

stream2

Du côté des PC, HP mise avant tout sur l’esthétique de ses Stream 11 et 13 pour séduire le consommateur. Colorées et “tendance”, ces deux nouvelles machines se destinent avant tout aux étudiants. Elles seront livrées avec un abonnement d’un an à Office 365 et ne proposeront que 32 Go d’espace de stockage, soit une capacité similaire à celle qu’on trouve sur les tablettes, l’idée étant de pousser là aussi les utilisateurs vers le cloud pour sauvegarder leurs photos et leurs documents en ligne et y accéder ensuite depuis n’importe quelle machine. Bien entendu, l’utilité de ces ordinateurs reste plutôt limitée puisqu’ils ne permettront pas de faire tourner des logiciels exigeant de fortes ressources, ni de jouer aux dernières superproductions. L’acheteur devra se contenter de fonctions rudimentaires comme le surf, la consultation des mails, les appels sur Skype, l’écoute de musique ou le visionnage de films… Lancement prévu en novembre 2014 aux Etats-Unis pour la gamme complète, qui démarrera à partir de 199$.

2 Commentaires

  1. Je cite l’article : “L’acheteur devra se contenter de fonctions rudimentaires comme le surf, la consultation des mails, les appels sur Skype, l’écoute de musique ou le visionnage de films…”.

    Je crois ne pas me tromper en disant que certaines personnes achètent des portables à 1500 EUR ou davantage (je ne cite pas de marque, mais il y en a peu qui pratiquent ces tarifs élitistes) exactement pour ce genre d’utilisation.

    Ce genre de petite machine bon marché a donc toute sa raison d’être pur ceux qui arrivent résister au fruit de la tentation.

Comments are closed.