Samsung a confirmé ce mardi une rumeur qui circulait depuis plusieurs mois sur Internet. Dès la fin de cette année, le géant coréen cessera de commercialiser ses PC portables et Chromebooks sur le sol européen, “s’adaptant” ainsi “à la demande des consommateurs”.

samsungpc

Après Sony, c’est aujourd’hui au tour de Samsung de déposer les armes. Le géant coréen a annoncé l’arrêt à priori définitif des ventes de PC portables et Chromebooks en Europe. S’il continuera de vendre ses PC portables en Asie et aux Etats-Unis, le fabricant ne proposera plus aucun PC portable de sa gamme ATIV sur le vieux continent.

“Nous nous adoptons rapidement aux besoins des consommateurs et à la demande du marché“, a indiqué un porte-parole de Samsung au site The Next Web. “Il s’agit d’une décision spécifique à un seul marché, et qui ne reflète donc pas l’état des autres marchés.”

En crise depuis des années, le marché des PC portables a vu ses volumes dégringoler au fil des derniers mois suite au succès des tablettes tactiles et appareils hybrides (mi-tablette, mi-PC).

Le géant Sony, qui avait décidé de tirer un trait un peu plus tôt cette année sur sa gamme VAIO, a lui aussi annoncé une restructuration de ses activités autour des appareils tactiles, et plus précisément des smartphones et tablettes.

Pour le moment, Samsung n’a pas encore annoncé si ce changement de stratégie affectera ses effectifs.

Plus surprenant, l’abandon de la vente des Chromebooks témoigne d’un réel manque de confiance du géant coréen pour une gamme d’appareils low-cost qui avait pourtant connu un franc succès lors de ses débuts outre-Atlantique. Pas assez rentables aux yeux de Samsung visiblement, les ordinateurs portables low-cost de Google verront leur sort passer entre les mains d’Acer et d’HP sur le vieux continent.