Computerworld a mis la main sur un document de Microsoft qui confirmerait les pertes astronomiques enregistrées par la division Surface.

pro

Dans le document en question, soumis à la Commission d’échange et de sécurité, Microsoft reconnaît avoir perdu plus de 1,7 milliard de dollars avec sa division Surface. Si la Surface première du nom serait responsable de 900 millions de dollars parmi ces pertes, il semblerait que les efforts fournis par le géant américain ne soient pas encore suffisant pour rendre cette division rentable.

Paradoxalement, cela n’a pas empêché Microsoft de lancer une troisième génération de tablettes, et de poursuivre ses efforts. Encouragé par les bonnes performances de Surface Pro 2, et par le fait qu’il est enfin entré dans le top 5 des plus gros vendeurs de tablettes, Microsoft aurait décidé de redoubler ses efforts pour rester compétitif.

Malgré des ventes décevantes de tablettes, Microsoft a enregistré un bénéfice de 6,48 milliards de dollars le trimestre dernier.