Base n’est pas le seul opérateur à avoir subi des ennuis techniques suite à l’incendie de Wavre. La filiale belge d’Orange a réactivé hier trois sites et doit encore déployer une antenne temporaire.

rtbf-pylone-base
Le pylône de Wavre incendié © RTBF

Mobistar est resté très discret sur l’impact de l’incident du pylône RTBF sur son infrastructure. Patti Verdoodt, porte-parole, précise que « les clients concernés ont été directement contactés pour la perte de couverture 2G/3G à leur domicile ». Hier, trois antennes désactivées ont été remplacées par des microbase tandis que le site en lui-même doit encore accueillir un swesite, un conteneur temporaire muni d’un mât et de plusieurs cellules. « Dès que l’autorisation est accordée, le swesite sera installé et activé ». Le zoning du nord de Wavre reste à l’heure actuelle l’unique point noir relevé. Il devrait disparaître la semaine prochaine.

L’opérateur n’a pas souhaité employer la même communication, très active, de Base pour plusieurs raisons. La première réside dans la zone impactée, très restreinte. Elle concerne peu de clients, ce qui a permis un contact direct auprès de ces derniers. Ensuite, le site incendié était partagé à l’initiative de Base. Comme pour les pylônes partagés, lorsqu’un problème apparaît, c’est le propriétaire qui se charge d’assurer les réparations. Dans ce cas, la filiale de KPN est à la manœuvre.

On en parle sur le forum