Un ex-employé de Microsoft arrêté pour avoir partagé les bêtas de Windows 7 et Windows 8

Microsoft a finalement mis la main sur l’employé qui aurait partagé les versions bêta de Windows 7 et Windows 8. Retrouvé grâce à une erreur de son partenaire, un blogueur français à qui il communiquait les versions bêta de Windows, l’ex-employé est aujourd’hui poursuivi en justice et risque une très grosse peine.

© AFP
© AFP

Développeur pour Microsoft durant des années, Alex Kibkalo avait accès à toutes les données prioritaires du géant informatique Microsoft et aurait profité de sa position pour voler les versions bêta de Windows 7 et Windows 8 pour les partager avant leur lancement officiel avec les internautes. Une “fuite” qui aurait coûté une petite fortune à Microsoft mais également affecté l’image du groupe informatique.

L’ex-employé, qui travaillait de concert avec un blogueur français, se serait en réalité vengé de son employeur après avoir reçu des notes négatives sur ses performances au sein du groupe.

C’est le partenaire de Kibkalo, le blogueur français qui partageait l’Activation Server Software Development Kit sur Internet, qui a permis d’identifier le contact au sein de Microsoft. Pas assez méthodique, il aurait contacté un autre employé de la firme pour obtenir des informations sur le système d’exploitation de Microsoft et aurait involontairement vendu la mèche.

Arrêté mercredi, l’ex-employé risque une peine de prison très sévère.

On en parle sur le forum.