La messagerie instantanée, achetée pour une poignée de milliards de dollars par Facebook, a publié une légère mise à jour de son client pour la plateforme mobile de Google avec, à la clef, quelques mauvaises surprises.

whatsapp-android
La liste des permissions requises s’est quelque peu allongée…

La dernière version de Whatsapp sous Android apporte quelques corrections de bogues et un traditionnel peaufinage des fonctions. Toutefois, l’évolution demande à l’utilisateur de nombreuses nouvelles permissions comme la lecture des SMS, la consultation du carnet de contacts et la modification des événements du calendrier avec la possibilité d’avertir des invités par e-mail sans alerte préalable.

Si ce tournant peut éventuellement se justifier en cas de synchronisation avec le réseau social, la messagerie pousse le bouchon un peu trop loin en souhaitant accéder aux paramètres de connexion au Wi-Fi ou en prenant le contrôler de l’éclairage de l’écran.

La mise à jour était peut-être prévue avant l’achat de Whatsapp par Facebook mais le fait qu’elle ait lieu après lève quelques soupçons sur les intentions du géant américain, lui-même régulièrement pointé du doigt pour son propre Messenger trop intrusif.

On en parle sur le forum

3 Commentaires

  1. Normal, racheté par la nsa, pardon, zuckerberg… Enfin, c’est kif kif, les uns, c’est pour espionner, l’autre, c’est pour se faire du fric avec de la pub sur le dos des gens.
    Ils ont juste oublié de changer le nom de l’entreprise.

  2. […] L’article publié hier sur le blog de Whatsapp est particulier autant par sa coïncidence historique que par ses sujets abordés. Depuis l’achat de la messagerie par Facebook, de nombreux soupçons planent à propos du comportement de l’éditeur vis-à-vis de la vie privée et de la confidentialité des échanges. Un doute récemment mis en lumière par le changement des permissions de l’application Android. […]

Comments are closed.