Contrairement aux rumeurs colportées par certains médias, Google n’aurait jamais souhaité faire l’acquisition de WhatsApp. L’entreprise californienne a confirmé au Telegraph n’avoir jamais fait d’offre de rachat pour l’application de messagerie mobile.

© AFP
© AFP

Racheté pour la coquette somme de 16 milliards de dollars par Facebook, WhatsApp n’aurait jamais intéressé le géant californien Google. Contrairement à ce que le magazine Fortune affirmait, l’entreprise n’aurait pas formulé d’offre de rachat auprès de WhatsApp. C’est en tout cas ce qu’a affirmé Sundar Pichai, l’une des figures emblématiques de la compagnie américaine, au Telegraph.

WhatsApp était définitivement un produit excitant. Nous n’avons jamais proposé de l’acquérir ‘, explique Sundar Pichai, avant d’ajouter que “la rumeur était totalement fausse”.

Dans l’interview, le vice-président de la division Android précise cependant que l’entreprise était entrée en négociations avec WhatsApp en vue d’un rapprochement des activités. Une collaboration qui n’aurait en rien impliqué un rachat de la startup.

On en parle sur le forum.