Des partisans d’Assad affirment avoir piraté le nom de domaine Facebook

Un groupe de partisans du régime syrien, l’Armée électronique syrienne (SEA), a affirmé mercredi soir avoir piraté le nom de domaine de Facebook, facebook.com, en ironisant sur le dixième anniversaire du premier réseau social au monde.

© AFP
© AFP

«Bon anniversaire Mark», a écrit la SEA sur son compte Twitter, au lendemain de la célébration des dix ans du réseau par son patron-fondateur, Mark Zuckerberg. «Facebook appartient à la #SEA», a-t-elle ajouté.

Selon Facebook, aucun trafic de données sur son site n’a toutefois été piraté et aucun utilisateur n’a été affecté.

Alors que la SEA revendiquait avoir pris le contrôle du nom de domaine de Facebook, il n’était pas clair si le groupe avait véritablement pris le contrôle de certaines pages du réseau.

«Nous avons changé le nom des serveurs, mais cela prend trop de temps», avait précisé la SEA dans un autre tweet.

Ce piratage est un comble pour Mark Zuckerberg, qui a toujours soutenu la créativité et la culture des «hackers», les pirates informatiques, alors que le siège de Facebook, situé à Menlo Park en Californie, se targue d’être situé à l’adresse «One Hacker Way».

L’Armée électronique syrienne a déjà fait parler d’elle à plusieurs reprises en piratant des comptes Twitter et des sites internet de médias, dont l’AFP, ou des comptes associés au président américain Barack Obama.

AFP

On en parle sur le forum.