Satya Nadella devient le nouveau CEO de Microsoft

Le conseil d’administration de Microsoft a finalement tranché en faveur de Satya Nadella, pour la succession de Steve Ballmer. L’ex-directeur de la division « Cloud et Entreprise » de la firme de Redmond aura la lourde tâche de remettre Microsoft sur les rails et de rendre une image dynamique au groupe informatique.

© AFP
© AFP

Sorti grand vainqueur de toutes une série d’épreuves ayant confronté les esprits les plus brillants de la firme de Redmond, Satya Nadella succèdera dès cette année à Steve Ballmer en reprenant la direction du groupe informatique Microsoft.

Agé de 46 ans, Satya Nadella est un carriériste chevronné qui a déjà 22 années d’expérience à son compteur chez Microsoft. L’entreprise américaine lui doit la transformation de sa division « Cloud et entreprise », l’une des divisions du groupe affichant la plus forte croissance et la profitabilité la plus haute du groupe.

Une entreprise orientée Services & Produits

Avec cette nomination, Microsoft renforce son ambition de transformer ses activités en misant une grosse partie de ses actifs sur le cloud. D’Office à Outlook en passant par Xbox et même Windows, le géant américain devrait progressivement moderniser chacun de ses produits pour les rendre compatibles avec ses services cloud. L’objectif du groupe américain est très clairement de jouer à armes égales avec Google et de ne pas se laisser devancer par son rival de toujours, qui a déjà mis son système d’exploitation, Chrome OS, dans le cloud.

« De grandes opportunités attendent Microsoft, mais pour les saisir, nous devons nous recentrer clairement, plus rapidement, et continuer à nous transformer. Une grande partie de mon travail consiste à accélérer notre capacité à apporter plus rapidement des produits à nos clients » explique le nouveau CEO du groupe informatique.

Bill Gates en conseiller

Plus surprenante, la nouvelle du départ de Bill Gates du conseil d’administration du groupe reste à relativiser. En effet, le fondateur de Microsoft restera le conseiller principal de Satya Nadella, et devrait à plus d’un titre jouer un rôle majeur dans la passation de pouvoir entre Steve Ballmer et son successeur.

L’homme de 58 ans, qui s’était reconverti en philanthrope, déclare à la presse être très satisfait du choix du conseil. « Durant cette période de transition, il n’y a pas de meilleure personne pour diriger Microsoft que Satya Nadella. Il a prouvé ses qualités de dirigeant, avec de profondes compétences en ingénierie, une vision pour l’entreprise et la capacité de rassembler les gens. »

Quel avenir pour Microsoft ?

Dans l’immédiat, les marchés semblent accorder une certaine confiance au nouveau dirigeant. Quelques minutes après l’annonce de Microsoft, l’action du groupe gagnait 1,39% en bourse.

Le nouveau CEO du groupe informatique devra cependant prouver sa valeur sur le long terme.

Contrairement à ses principaux concurrents, dont notamment l’ex-CEO de Nokia, Stephen Elop, Satya Nadella n’a pas évoqué la fermeture de plusieurs divisions, considérées comme pas suffisamment rentables. Le nouveau CEO de Microsoft devrait axer sa stratégie sur deux axes : le développement du cloud, et la modernisation du groupe. Il mettra à profit ses qualités d’ingénieur pour réorganiser certaines divisions du groupe et accélérer le déploiement des produits. On se souvient en effet des longues périodes d’attentes qui avaient suivi la commercialisation de la Surface et de la Xbox aux Etats-Unis. Trop lente, la machine Microsoft doit prendre comme modèle le rival Apple, capable de lancer un smartphone, une tablette et un ordinateur dans plusieurs dizaines de pays simultanément. Une transformation qui prendra probablement quelques mois mais qui devrait donner à Microsoft les clés de son futur…

On en parle sur le forum.