Premier smartphone à écran incurvé, le G Flex a reçu un accueil plutôt chaleureux dans les médias. Curieux de découvrir ce que l’avenir nous réserve, nous avons pris en main celui qui devait changer à tout jamais notre vision du mobile.

© Etienne Froment
© Etienne Froment

Depuis son annonce, le G Flex a fait couler beaucoup d’encre. Considéré comme un succès critique par LG, le nouveau flagship du fabricant coréen s’apprête aujourd’hui à débarquer aux Etats-Unis et en France. En attendant sa disponibilité en Belgique, nous avons décidé de nous pencher sur la question pour voire ce que le petit bébé de LG a dans le ventre…

Mais pour l’heure, oublions les caractéristiques techniques du produit pour nous pencher exclusivement sur son écran incurvé.

Contrairement à Samsung, LG a choisi d’incurver son écran dans le sens vertical du boitier. L’idée étant d’épouser une forme arrondie qui s’aligne parfaitement le long de l’oreille. Pourquoi pas. L’ennui, c’est qu’en pratique, il est difficile de saisir l’intérêt réel de ces courbes. La courbure de l’écran n’apporte aucun confort supplémentaire et contrairement au Galaxy Round de Samsung, n’intègre aucun nouveau mode de contrôle. Pire encore, le seul argument qui semblait à peu près valable dans la bouche de LG, est en réalité une simple tentative de nous prouver l’utilité d’un écran incurvé. En effet, LG ventait son G Flex en évoquant l’intérêt d’un écran courbé pour un angle de vision optimal. Si la réalité n’est pas très éloignée, rappelons tout de même que le concept prend tout son sens avec des écrans ultra-larges de téléviseurs, et pas vraiment avec un écran de smartphone.

© Etienne Froment
© Etienne Froment

Reste alors l’argument de la flexibilité. Comme vous l’aviez sans doute remarqué dans certaines vidéos publiées sur Internet, l’écran du G Flex peut se plier sous un angle d’environ 5%. Un journaliste présent au CES a tenté de reproduire l’exploit mais s’est vu malheureusement empêcher de réaliser l’action par deux employés de LG, qui veillaient au grain. A en croire un porte-parole de LG, le G Flex n’a pas été conçu dans ce but. Mais alors, à quoi bon peut bien servir ce smartphone si révolutionnaire?

Si l’appareil en lui-même semble être un excellent smartphone, on regrette après ce premier contact d’un peu plus d’une heure de constater que tous les arguments avancés par LG sont en fait de la poudre aux yeux. Flexible ou non, le G Flex est un excellent smartphone. En revanche, si vous prévoyiez de l’acheter pour sa flexibilité, un bref contact avec l’appareil pourrait très vite vous faire changer d’avis…

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.