Bracelets, montres et lunettes connectés font actuellement l’actualité du CES 2014 et attisent déjà la curiosité des consommateurs, selon une enquête sur les technologies grand public publiée par Accenture. Ainsi, 52% des personnes interrogées seraient prêtes à investir dans ces technologies à porter sur soi (“wearable technologies”).

© AFP
© AFP

Dans le détail, et du côté des Français, ce sont surtout les dispositifs de suivi individuel des informations de santé (42%) ou de mesure des activités physiques (38%) qui attirent les consommateurs, devant les lunettes (30%) et les montres connectées (28%).

Sur l’ensemble des pays étudiés, ce sont surtout les Indiens qui se montrent les plus intéressés par ces nouvelles technologies, à commencer par les appareils de mesure de la forme physique (80%) et les montres connectées (76%).

Parmi les intentions d’achat pour 2014, ce sont les smartphones qui arrivent en tête en France (44%), devant les tablettes (35%), les téléviseurs HD et les ordinateurs portables (31%), les consoles de jeu (20%), les GPS (19%) et les liseuses électroniques (16%).

Cette même étude démontre un fort intérêt pour les “phablettes”, ces smartphones de plus XXL de plus de 5,5 pouces de diamètres qui se rapprochent de petites tablettes. 52% des sondés envisageant de faire l’acquisition d’un smartphone déclarent en effet pouvoir opté pour cette solution (37% en France).

Cette étude en ligne a été réalisée par Accenture en octobre et novembre 2013, auprès de plus de 6.000 consommateurs de sept pays (Afrique du Sud, Australie, Canada, États-Unis, France, Inde et Royaume-Uni). Les résultats globaux de ces six pays n’intègrent pas les données France, obtenues a posteriori. L’échantillon étudié pour chaque pays est représentatif de la population connectée et les personnes interrogées âgées de 14 à plus de 55 ans.

AFP