Selon la décision d’un tribunal munichois, la future filiale de Microsoft peut exiger l’arrêt de la commercialisation de la série One du fabricant asiatique ou l’empêcher d’exploiter la NFC.

htc-one-max
HTC risque des interdictions de vente pour vols de brevets

La période des bons vœux bat son plein dans le segment technologique. Dans un bref communiqué, Nokia estime que « la première résolution de Nouvel An de HTC pour 2014 devrait être la fin de ce libre parcours et le début d’une compétition équitable dans le marché ». Cette caustique déclaration de l’ancien géant européen fait suite à l’issue favorable obtenue dans un énième procès pour vol de brevet à l’encontre du mal en point HTC. Une cinquantaine d’autres découvertes protégées sont également concernées et font l’objet d’une plainte émise en 2012. De nouvelles décisions cruciales sont encore attendues.

Cette fois, il s’agit de l’initiation d’une connexion de données entre deux appareils à l’aide de la puce NFC. La mise au point de cette méthode appartient effectivement à Nokia et la concurrence doit trouver un accord pour exploiter la trouvaille, ce que HTC refuse.

Toutefois, bon nombre d’autres fabricants utilisent cette technologie, notamment au sein de l’écosystème Android où l’ensemble des fleurons sont équipés de NFC et échangent des données via la NFC. Conscient de l’éventuel gros pépin, Google a tardivement réagi en demandant l’annulation des poursuites sur plusieurs fronts judiciaires et mènent des discussions pour autoriser Motorola à utiliser les brevets Nokia.

Bref, 2014 n’annonce visiblement pas la fin de la guerre des brevets.

On en parle sur le forum