Les nouvelles publicités vidéos introduites par Facebook dans les flux des utilisateurs utiliseraient une quantité non-négligeable données. Si Facebook n’a pas encore intégré le téléchargement des vidéos sur le réseau cellulaire, les médias américains tirent déjà la sonnette d’alarme.

© AFP
© AFP

Selon plusieurs rapports de sites Web américains et d’internautes, les nouvelles publicités vidéos de Facebook intégrées au flux d’actualités de l’utilisateur, utiliseraient des quantités importantes de données, poussant les utilisateurs à la surconsommation.

Si pour l’heure, Facebook limite le téléchargement des vidéos sur le smartphone aux connexions Wifi, le géant américain prévoit sur le long terme le téléchargement des vidéos en question depuis le réseau cellulaire. Et selon la majorité des médias américains, cette décision se traduirait en une très forte hausse de la consommation en data des utilisateurs (on parle ici de plusieurs centaines de Mo, voire Go).

Fort heureusement, le réseau social n’a pas encore introduit cette fonctionnalité sur le réseau cellulaire, et la Belgique est pour l’instant exemptée.

Mais les choses pourraient très vite changer.

En attendant, le réseau social tient à clarifier la situation. “Sur smartphones, toutes les vidéos qui apparaissent sur l’écran sont téléchargées à l’avance depuis une connexion Wifi. Cela signifie que ce contenu n’affecte pas la consommation en data de l’utilisateur, même s’il n’est pas connecté à un réseau Wifi durant la lecture.”

Comme toujours, il faudra sans doute patienter quelques mois avant de constater l’impact de ces publicités vidéos sur notre quotidien…

On en parle sur le forum.