Un smartphone Android sur deux fonctionne sous Jelly Bean

Dans quelques jours, si ce n’est pas déjà fait, les versions 4.1, 4.2 et 4.3 de la plateforme mobile de Google représenteront la moitié du parc actif. L’évolution reste poussive.

android-201310
Les évolutions restent rectilignes

Pour la première fois, la ventilation exacte a été diffusée à propos des itérations de Jelly Bean et, le moins que l’on puisse écrire est que ce n’est pas à l’avantage de la dernière. En effet, Android 4.3 n’équipe que 1,5% des téléphones tandis que la branche 4.1 occupe toujours 36,5% et la 4.2, 10,6%. Au total, ce 2 octobre, Jelly Bean a atteint les 48,6%.

A la veille du lancement de KitKat, les fabricants ne sont pas précipités pour mettre à jour leurs terminaux et patientent éventuellement avant de décider quelle version déployer sur les smartphones haut de gamme. En ce qui concerne les variantes en voie d’extinction, les parts de marché se répartissent comme suit:

  • Gingerbread (2.3): 28,5% (-2,2 par rapport au 5 septembre 2013)
  • Ice Cream Sandwich (4.0): 20,6% (-1,1)

Reste encore le petit Froyo à 2,2% qui s’agrippe. Les mouvements engagés dans ces statistiques restent soutenus sans s’accélérer, ce qui contraient encore bon nombre de développeurs à vérifier leur travail sur des machines qui commencent sérieusement à vieillir.

On en parle sur le forum

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.