L’assistant personnel gagne en maturité avec de nouvelles cartes uniquement disponibles outre Atlantique. Sauf le service commute sharing qui provoque déjà le débat.

google-now-201308
Google Now, de plus en plus intrusif…

Si l’évolution de Google Now poursuit inexorablement son chemin, la frustration grandit auprès des utilisateurs européens et, encore plus particulièrement, belges. A chaque ajout de flux informatifs, il est rare qu’un autre continent que l’Amérique du Nord soit concerné. Cette fois encore, les réservations de voiture de location, les tickets de concert et les nouvelles ligues sportives sont réservés aux Américains.

Cependant, l’amélioration des cartes des transports publics, et des itinéraires mis à jour en direct, est géographiquement plus large. Encore faut-il que le TEC wallon soit enclin à collaborer avec Google. Pendant une recherche, des rappels peuvent être fixés pour des artistes, des séries et des films afin d’être prévenu de la sortie d’un nouvel album ou d’un nouvel épisode.

Mais ce qui risque de provoquer un peu plus de bruit, ce sont les notifications des mouvements d’un ami Google+. Si ce dernier partage sa position avec un cercle déterminé et que l’état du trafic est activé, une carte sera envoyé aux contacts concernés afin de les tenir au courant de l’heure de départ du bureau et du temps de parcours jusqu’à la maison. Autant souligner à quel point il est important de bien choisir les paramètres de partage. Il sera éventuellement utile de créer un cercle avec uniquement son compagnon ou sa compagne.

L’utilisateur qui reçoit par erreur ou qui n’est pas intéressé par ce type d’information pour un contact précis peut demander à ne plus recevoir de mise à jour.

On en parle sur le forum

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.