L’introduction progressive d’un mode privé, d’interdiction d’accès aux données personnelles par application, dans une ROM alternative fait surgir la demande pour l’implémentation dans le cœur d’Android.

cyanogenmod-inocgnito
A gauche, l’ancien mode incognito. A droite, le nouveau…

Depuis une semaine, le message de Steve Kondik, développeur de la couche CyanogenMod, indiquant l’arrivée prochaine d’un mode incognito commence à séduire une parte non négligeable d’utilisateurs de la plateforme mobile de Google. Le principe est simple: appliquer temporairement ou définitivement un mur virtuel à certains logiciels afin qu’ils ne puissent plus accéder au carnet de contacts, aux données du calendrier, aux messages ou à l’historique de navigation.

Certes, l’installation d’applications vient toujours avec une demande d’autorisations très détaillée que l’on peut tout à fait refuser. Le problème est que des acteurs majeurs comme Facebook et Twitter réclament de plus en plus de laisser-passer et que le client ne dispose pas d’un contrôle a posteriori de ces autorisations.

L’utilisateur se trouve en face d’un dilemme: exploiter les services les plus populaires du web et s’exposer ou refuser les accès aux données et désinstaller les applications (ou refuser les mises à jour). Avec cette future version de CyanogenMod, des barrières pourront se dresser face à certains excès.

Steve Kondik avoue toutefois que la première motivation est d’empêcher les logiciels malveillants de pénétrer dans le système. Mais les récentes révélations sur la surveillance électronique opérée par le gouvernement américain accélère la naissance de fonctionnalités qui rendent le pouvoir au consommateur.

Seul regret: le mode incognito ne pourra apparaître sous forme d’une application. En effet, les modifications à apporter au système sont trop profondes pour être fournies par le biais du Google Play. Du coup, le pouvoir est dans les mains de Google pour Jelly Bean 4.3 ou Key Lime Pie 5.0. L’espoir est vif puisque Chrome fournit déjà des onglets de navigation privée. Pourquoi ne pas appliquer ce principe aux applications ?

Notons que ce n’est pas la première fois qu’un mode incognito est testé dans CyanogenMod. Il a été introduit dans la version 7 et retiré ensuite pour des raisons d’instabilité avec le système. Cette fois, la fonctionnalité a été adaptée: elle envoie du contenu vide et des photos de chat face aux requêtes trop intrusives.

On en parle sur le forum