C’est grâce à un algorithme complexe qu’un employé de Microsoft Research est parvenu à déterminer le gagnant de l’Eurovision plusieurs jours avant la grande finale. Selon lui, les statistiques ne laissaient planer aucun doute. Il y avait plus de 54% de chances que le Danemark remporte le concours.

© DR
© DR

David Rothschild, ingénieur chez Microsoft Research, avec prédit plusieurs jours à l’avance le gagnant de l’Eurovision. Pour établir ses prédictions, l’ingénieur a créé un puissant algorithme prenant en compte les tendances sur les réseaux sociaux, les sondages, les tendances historiques et le succès des vidéos des différents participants sur des plates-formes comme Youtube.

Le modèle de prédiction, d’une extrême précision, donnait le Danemark vainqueur avec une probabilité cinq fois supérieure à toute autre nation.

« Ces résultats n’étaient pas basés sur une boule de cristal, ces anticipations sont basées sur des analyses sophistiquées de données massives, trop imposantes et complexes pour que l’esprit humain puisse réellement en prendre conscience » explique cet employé de Microsoft Research.

L’Eurovision n’était bien sûr pas l’objectif principal de Rothschild. En réalité, l’événement a juste servi de test grandeur nature pour son algorithme. L’ingénieur souhaite utiliser son algorithme dans d’autres environnements, notamment pour aider les investisseurs à mieux comprendre les marchés financiers.

On en parle sur le forum.