Deux ingénieurs Google ont remporté un prix dans un concours dont l’objectif est de trouver une solution contre les communications émises par des centres d’appels ou des robots.

robocall
Un concept simple et efficace...

La commission fédérale américaine du commerce a proposé, via sa branche de protection des consommateurs, un brassage d’idées pour largement amoindrir le nombre de plaintes concernant les appels relativement agaçants de démarcheurs en tous genres ou, pire, de robots qui proposent d’acheter des produits. Si, en Belgique, l’initiative doit venir du consommateur qui doit s’inscrire sur la liste Robinson, l’idée de la FTC est de palier ce problème au niveau mondial puisque ce spam vocal est émis depuis un nombre croissant de pays.

Il n’est pas étonnant de retrouver deux  employés de Google parmi les gagnants. En effet, ces derniers ont exposé une solution de liste noire basée sur l’expérience des utilisateurs, à l’image de ce qui se fait avec Gmail. En cas d’appel indésirable, la communication peut être immédiatement terminée et renseignée comme spam. Au fur et à mesure que les consommateurs indiquent les numéros à bloquer, l’efficacité du filtre augmente.

De là à voir apparaître ce type de solution dans Android, il n’y a qu’un pas que chaque consommateur voudrait franchir avec Google. Encore faut-il disposer du numéro d’appel qui est bien souvent caché. Et de s’adapter aux législations locales. Bref, un casse-tête.

En attendant, dans le cœur d’Android, il est toujours possible d’enregistrer le numéro concerné et de l’envoyer directement sur la messagerie vocale.

On en parle sur le forum

1 COMMENTAIRE

  1. Juste un problème: les spameurs téléphoniques appellent en numéro masqué, voire via des services de voip qui ne permettent pas de les identifier (et par chez nous certains opérateurs téléphoniques utilisent la même démarche).

Comments are closed.