Les likes de Facebook peuvent révéler la personnalité d’un utilisateur

Selon une nouvelle étude de l’Université de Cambridge , les informations que l’on partage sur son profil Facebook en révèlent beaucoup plus qu’on l’imagine sur notre personnalité.

© DR

Menée conjointement par l’Université de Cambridge et Microsoft Research, cette nouvelle étude démontre à quel point il peut être facile pour les annonceurs de cibler leur publicité en fonction des notifications « j’aime » encodées par les utilisateurs.

A l’aide d’une application Facebook – My Personality – Microsoft Research a collecté les données des utilisateurs et a analysé les “likes” des utilisateurs pour tenter de dresser  un profil de chacun d’eux. Les chercheurs sont parvenus à définir avec une précision de 80% le sexe, l’ethnie, la religion ou encore les tendances politiques des utilisateurs.

A partir de ressources limitées, les annonceurs sont donc capables d’établir avec un haut niveau de précision la personnalité des utilisateurs, leurs goûts et même leurs opinions. Ces données permettraient non seulement de cibler davantage la publicité mais aussi et surtout de ne pas froisser l’utilisateur avec des messages qui iraient à l’encontre de ses opinions.

Que ce soit sur Facebook ou ailleurs sur Internet, la moindre information laissée par un utilisateur permet de tirer un très grand nombre de conclusions sur son identité, qui vont bien au-delà des clichés qu’on connait. Régulièrement « checker » aux Pays-Bas tout en aimant la page de Bob Marley pourrait faire de vous un consommateur de drogues, tout comme rejoindre des groupes prônant la violence et aimer des équipes de football vous identifierait comme un hooligan. Statistiques et croisements de données permettent de dresser facilement des conclusions, qui peuvent ensuite se retourner contre leur propriétaire…

On en parle sur le forum.

[ Source : The Verge ]