En cette fin d’année, la guerre des prix semble être lancée. Acer et Nokia s’affrontent sur le ring avec une gamme d’appareils très performants proposés à des prix très compétitifs. Le CloudMobile d’Acer démocratise certaines caractéristiques jusqu’ici réservées au haut de gamme. Proposé à seulement 289 euros, ce terminal sous Android est sans aucun doute l’une des meilleures affaires de cette fin d’année.

Si on a bien souvent l’impression que le smartphone est un gadget réservé aux plus fortunés ou aux technogeeks, les prix des appareils commencent petit à petit à chuter. Désormais, les appareils vendus entre 200 et 300€ ne sont plus des terminaux d’entrée de gamme aux fonctionnalités limitées. Acer le prouve encore une fois avec son CloudMobile, un smartphone sous Android 4.0.4 qui dispose d’un écran de 4,3″ d’une résolution de 1280×720, d’un processeur double-coeur SnapDragon S4 cadencé à 1,5Ghz, d’1 Go de RAM, de 8 Go d’espace de stockage, d’un port microSD et de deux appareils photos dont un dorsal de 8 mégapixels.

Un haut de gamme sans les fonctionnalités gadgets

Il y a un an à peine, ces caractéristiques étaient l’apanage des terminaux haut de gamme, vendus à près de 600€. Avec la montée en puissance des appareils et l’arrivée de nouvelles fonctionnalités révolutionnaires (NFC, 4G,…), les fabricants de haut de gamme jouent désormais sur d’autres atouts que les caractéristiques techniques. Acer l’a bien compris et a choisi d’oublier tous ces gadgets souvent inutiles pour le commun des mortels pour proposer un smartphone fonctionnel qui satisfait les besoins primaires d’un utilisateur de smartphones. Ainsi, si le fabricant a fait quelques concessions au niveau des fonctionnalités embarquées (mémoire de 8 Go, 3G uniquement), il n’a fait pratiquement aucune concession au niveau de l’appareil à proprement parler. Son écran haute définition offrant une résolution de 1280×720 n’a pas grand chose à envier aux terminaux à 400 voire 500€. Son processeur double-coeur Snapdragon S4 permet de faire tourner toutes les applications du Google Play sans ralentissements et de faire tourner le multitâche à plein régime. Son appareil photo dorsal de 8 mégapixels avec flash permet de prendre des photos de qualité quasi équivalente à des terminaux du milieu de gamme. L’appareil se permet même le luxe d’intégrer un appareil photo frontal, un accéléromètre, un gyroscope, une boussole et un capteur de proximité. Pour le reste, il s’agit d’un terminal Android classique, avec une interface dépouillée (Acer appliquant une surcouche microscopique), la traditionnelle entrée mini-jack, le microUSB 2.0 et 8 Go de mémoire interne (auxquels on peut ajouter 32 Go de mémoire externe).

Côté bonnes surprises, on retrouve le Dolby Digital, qui assure un son de qualité supérieure à la majorité des smartphones proposés dans la même gamme de prix, un poids ultra-léger (seulement 125 grammes), la présence de la NFC et l’intégration d’une poignée de services exclusivement réservés aux possesseurs de smartphones estampillés Acer. On retrouve ainsi la fonctionnalité AcerPrint, qui permet de se synchroniser avec plusieurs imprimantes, ServeurMedia, qui permet de partager des vidéos, de la musique et des photos, AcerCloud, qui permet de synchroniser photos, documents, vidéos et musique entre ses différents appareils et de les sauvegarder dans le cloud d’Acer et AcerCloud Docs, qui permet de synchroniser les documents et de les modifier directement dans le cloud. Enfin, le clavier Swype est lui aussi intégré par défaut dans le smartphone et facilite grandement la saisie des mots.

Quelques petits défauts

Paradoxalement, si Acer a soigné son smartphone et nous livre un appareil performant à un prix ultra-compétitif, il manque le coche de l’autonomie avec une batterie de seulement 1.460 mAh nettement inférieure à celle qu’on retrouve chez la plupart des concurrents, et qui souffre en outre d’un mode d’économie d’énergie qui ne semble pas très efficace. En pratique, difficile donc de tenir toute la journée si vous jouez, écoutez de la musique dans le métro ou surfer plusieurs dizaines de minutes chaque jour. On regrettera aussi la difficulté à enlever le clapet arrière de l’appareil, qui se remet néanmoins facilement et reste bien en place. Bref, pas vraiment de quoi s’alarmer, si ce n’est pour les gros consommateurs de jeux, qui attendaient sans doute une batterie offrant une meilleure autonomie.

Un bon smartphone pour ceux qui ne jouent pas trop

En l’état, l’Acer CloudMobile reste un excellent smartphone et sans doute l’un des modèles offrant le meilleur rapport qualité / prix de cette fin d’année. Un terminal simple, puissant, élégant, et offrant tout ce qu’on est en droit d’attendre d’un terminal “haut de gamme” à un prix défiant toute concurrence. Si l’autonomie n’est pas un gros problème pour vous, et que la surcouche minimaliste d’Acer ne vous gène pas trop, le CloudMobile pourrait bien être le cadeau de Noël idéal pour vous.

On en parle sur le forum.