La start-up néo-louvaniste annonce avoir franchi la barre des 1.000 utilisateurs pour sa plateforme Qualifio. En plus de continuer à améliorer son outil à usage marketing, elle compte s’attaquer au marché allemand en 2013.

© René Breny | Le Soir

C’est pied au plancher que la startup Qualifio termine cette année en annonçant récemment avoir franchi la barre des 1.000 utilisateurs pour sa plateforme éponyme. L’entreprise co-fondée en 2010 par Olivier Simonis et Serge Rappaille, continue visiblement à susciter un grand intérêt auprès de nombreux médias qui sont de plus en plus demandeurs de pouvoir disposer d’un tel outil pour animer leur(s) site(s) Internet.

“Les médias et les marques sont de plus en plus demandeurs d’interactivités (sur le web et les réseaux sociaux) et d’actions qui permettent la collecte et l’enrichissement de profils”, explique Olivier Simonis, co-fondateur de Qualidio.

“Les départements IT des grands médias et des marques sont submergés de projets, tout change tellement vite. L’animation et l’interaction via concours, quizz, tests de personnalités…n’est pas vraiment « core business » pour eux et ils préfèrent sous traiter à une société qui ne fait que cela. D’autant que cela évolue sans cesse, notamment les connections avec les réseaux sociaux. Maintenir un tel outil n’est juste pas faisable pour eux, c’est trop de travail et de chipotage.”, ajoute-t-il.

Du coup, les deux experts belges en marketing ont eu l’idée de rebondir sur cette faiblesse en mettant au point leur solution qui évolue sans cesse, “Notre but est de pouvoir mettre à disposition une solution, à prix raisonnable, qui fait tout cela, interagit avec les réseaux sociaux et se synchronise avec leur propre “CRM” ou “Single SIgn On”, indique Olivier Simonis.

Les deux entrepreneurs ont été visiblement clairvoyants car deux années après la création de leur entreprise commune, ces derniers ont déjà réussi à convaincre de grands acteurs dans le monde des médias en Belgique et en France tels que France Télévisions, L’Express, RTL, Le Parisien, Aujourd’hui en France, Elle, MSN, Le Soir, La Voix du Nord, Roularta, La Libre, Belgacom Skynet, ainsi que par des agences comme notamment Isobar.

Prochaine étape, l’Allemagne.

Une croisade qui n’est pas prête de s’arrêter car en plus d’être implantée en Belgique, en France et en Grande-Bretagne, Qualifio compte également pénétrer prochainement le marché allemand. C’est l’un des projets de la startup néo-louvaniste pour l’an prochain, en plus de continuer à améliorer l’ergonomie et les fonctionnalités de sa plateforme.

Le site de Qualifio.

Réagissez sur le forum.