Noisy Jelly : un concept difficilement exploitable

Souvenez-vous, il y a quelques mois, des étudiants français faisaient le buzz sur la toile avec leur Noisy Jelly, de la gelée capable de créer des sons par le contact d’un simple doigt. Rencontrés au KIKK Festival, les créateurs du concept avouent avoir du mal à concrétiser leur idée… Explications.

Les deux étudiants français derrière Noisy Jelly - © Etienne Froment

Il y a quelques mois, la Noisy Jelly (la gelée qui fait du bruit) faisait le buzz sur la toile. Cette invention hors du commun est en réalité le fruit de l’imagination de deux jeunes étudiants français – Raphaël Pluvinage et Marianne Cauvard. Rencontrés au KIKK Festival de Namur, ils nous ont livré tous leurs secrets.

Le concept entier de la Noisy Jelly repose sur les capteurs capacitifs. “C’est le type de capteur qu’il y a sur les écrans tactiles, à ceci près que les capteurs d’écrans détectent deux fonctions : toucher / pas toucher“, explique Raphaël.  “Nos capteurs détectent plusieurs variations, ce qui permet de produire plusieurs sons avec un seul élément de gelée. Ce capteur, c’est un élément de base. La gelée, elle, joue le rôle de conducteur car c’est 90% d’eau.” L’élongation de la Noisy Jelly permet de jouer avec les différentes tonalités.

Très ludique, le projet avait attiré l’attention des médias pendant plusieurs semaines. Une poignée d’investisseurs s’étaient même intéressés au projet. Paradoxalement, si le buzz est là, le produit, lui, peine à voir le jour. Conçu initialement comme un travail d’étudiant, ce projet ambitieux était censé être commercialisé, probablement sous la forme de packs de jeu et d’apprentissage pour les jeunes enfants. Sauf que pour l’instant, ses deux créateurs ne sont pas encore tombés d’accord avec une entreprise au sujet de sa commercialisation. Difficilement exploitable d’un point de vue commercial, la Noisy Jelly reste une idée ingénieuse qui peine à se concrétiser. Pourtant, le buzz suscité par l’idée sur les réseaux sociaux semble indiquer qu’un marché potentiel attend d’être exploré par ces deux jeunes inventeurs…

On en parle sur le forum.