D’après le nouveau rapport de sécurité en ligne de Microsoft, les générateurs de clés, utilisés par de nombreux pirates pour installer des programmes piratés, s’avèrent être une source quasi-inépuisable de malwares pour les utilisateurs…

Le piratage continue d’occuper une place importante sur ordinateurs. Si certaines activités, telles que le téléchargement d’un film ou d’un fichier mp3 sont moins dangereuses que d’autres, le piratage informatique peut compromettre la sécurité de tout un système. C’est ce que Microsoft montre dans son étude annuelle de la sécurité en ligne.

La firme de Redmond révèle que la majorité des générateurs de clés proposés en bundle avec des programmes piratés sont accompagnés de malwares et autres virus. Pour Microsoft, les générateurs de clés seraient même devenus la principale source de virus sur la toile. Environ 76% des utilisateurs ayant eu recours à un générateur de clé aurait été infecté par un malware.

Lors du téléchargement d’un programme piraté, l’utilisateur s’attend généralement à disposer de la dernière version du programme, accompagné par un générateur de clé, un petit programme indépendant qui crée une clé d’activation et permet de contourner la sécurité. Ce système permet non seulement de tricher en n’achetant pas le programme en question, qui peut-être très couteux, mais aussi de disposer des dernières versions des outils de travail. Puni par la loi, le piratage reste l’une des plus grosses menaces des start-ups.

Si Microsoft accuse ouvertement les générateurs de clés d’être responsables de la prolifération de malwares, le géant n’oublie pas les “faux-programmes”, de faux installateurs de programmes faisant croire à l’utilisateur qu’il se prépare à installer la dernière version d’Adobe Flash par exemple, alors qu’en réalité, celui-ci installe un malware sur son disque dur. Une menace qui a pris de l’ampleur et qui démontre une fois de plus l’importance de passer par des sites sécurisés.

On en parle sur le forum.

[ Source : TheNextWeb ]

2 Commentaires

  1. Le téléchargement de mp3 implique aussi une exposition dangereuse aux virus et autres malwares. Pour ce qui est des keygens, il faut être plus attentifs aux commentaires en dessous des telechargements qui, au mieux, préviennent de la possibilité qu’il y ait un virus dans le (groupe de) fichiers téléchargé

  2. « Le piratage reste l’une des plus grosses menaces des start-ups. »[référence nécessaire]

    Microsoft est devenu dominant grâce au piratage. Adobe également. Quel particulier peut se payer InDesign ? Sans le piratage, aucun étudiant en graphisme ne pourrait se l’offrir.

Comments are closed.