#hellopaul, c’est la nouvelle tentative du Parti Pirate belge d’éveiller l’attention en créant le buzz sur Twitter et en accusant Paul Furlan, Ministre des Pouvoirs Locaux et membre du PS, de refuser d’octroyer un document permettant au Parti Pirate de s’inscrire aux élections.

L’affaire a débuté sur le blog Dreams and Moods, où le Parti Pirate belge a lancé une vaste opération de sensibilisation visant à envoyer un maximum de messages avec le hashtag #hellopaul, à l’attention du membre du Parti Socialiste qui refuserait d’octroyer un document permettant au Parti Pirate de s’inscrire aux élections.

L’initiative semble faire son petit effet sur la toile, même si ce sont principalement des membres du Parti Pirate allemand qui la relayent. Reste à présent à voir si cet envoi massif de tweets permettra ou non d’atteindre Paul Furlan ou restera une tentative vaine.

Les organisateurs tiennent cependant à souligner que l’opération doit avant tout rester bon enfant, avec des messages si possible drôles qui ne porteront pas préjudice à l’image du Parti Pirate, un parti qui se dit avant tout démocratique et victime du système chez nous.

On en parle sur le forum.

10 Commentaires

  1. C’est pas nouveau ça. L’entrée d’un nouveau parti en Belgique francophone est quasi impossible.
    Et s’il réussit, c’est l’inculpation dans les 3 jours ou la campagne médiatique de dénigrement contre le parti par la presse subventionnée.
    Et si malgré ça, le parti est toujours là, c’est parce qu’il s’est compromis ou justifie le pouvoir de ceux déjà en place.

  2. J’avais évoqué le problème sur mon blog : http://ploum.net/post/campagne-pirate-olln (dernier paragraphe, « Collecte de signatures »).

    Le problème devient vraiment pressant: il reste 57 jours pour récolter 100 signatures de citoyens (avec numéro de registre national) pour *chaque* district provincial. Et le document n’est toujours pas en ligne alors qu’il est disponible depuis plusieurs mois à Bruxelles et en Flandres.

Comments are closed.