Après avoir enregistré des pertes faramineuses et annoncé le licenciement de 30% de ses effectifs, RIM continue sa série noire. La société canadienne vient d’être condamnée à payer 147,2 millions de dollars à une petite entreprise américaine pour violation de brevet.

L’affaire remonte à 2008, année au cours de laquelle une petite boite du New-Jersey, Mformation, avait porté plainte contre RIM pour violation de brevet. L’entreprise accusait le géant canadien de l’avoir consultée et obtenu divers secrets relatifs à sa technologie pour l’utiliser ensuite à son insu sans donner de contrepartie.

De son côté, la firme canadienne nie en bloc. “RIM a beaucoup travaillé pendant de nombreuses années pour mettre au point de manière indépendante la technologie novatrice du BlackBerry et RIM ne pense pas que le brevet de Mformation en question est valide” explique un porte-parole. Et visiblement, l’entreprise ne s’avoue pas vaincue : “RIM est déçu par cette décision et étudie les éventuelles suites légales à donner à cette affaire.”

Il faut dire que cette facture de 147,2 millions de dollars tombe au mauvais moment : RIM a annoncé le licenciement de 30% de ses effectifs, la firme perd continuellement des parts de marché et l’arrivée des terminaux BlackBerry 10 a été retardée à l’année prochaine.  A tout cela devrait bientôt s’ajouter la présentation des prochains chiffres trimestriels, qui feront sans doute encore très mal aux actionnaires…

On en parle sur le forum.

[ Source : Yahoo ]