Alors que le réseau social avait promis qu’il n’abandonnerait pas Face.com, le voilà qui revient sur ses belles promesses aux développeurs et ferme l’API du site, tout en retirant l’application disponible sur l’App Store, suscitant la colère de la communauté…

Facebook nous avait habitué à davantage de transparence. L’entreprise aurait-elle vendu son âme au diable en rentrant en bourse? Depuis que le réseau social est coté, Facebook est entré dans une spirale de rachats et a adopté une politique peu recommandable. Alors que la firme avait promis aux développeurs qu’elle ne fermerait pas l’API de Face.com, la voilà qui annonce quelques semaines seulement après ces propos la fermeture de la plate-forme et l’intégration des effectifs de Face.com à ceux de Facebook. Visiblement, le réseau social ne semble pas s’inquiéter de son environnement et est prêt à tout, y compris à se mettre à dos une bonne partie de la communauté de développeurs Web.

Désormais, les développeurs le savent : il faudra se méfier de ce que promet le réseau social. Facebook n’est plus un simple site, c’est avant tout une machine économique en recherche de rentabilité. Comme l’indique le site de Face.com, la fermeture des produits existants fait partie du processus d’acquisition de Face.com par Facebook.

Outre les développeurs, la fermeture de Face.com affectera également les utilisateurs de l’application iPhone KLIK, qui a été supprimée de l’App Store. Facebook a tout de même eu la délicatesse de ne pas supprimer les données des utilisateurs en leur permettant de transférer leurs photos sur Facebook via une interface web.Une attention pas totalement désintéressée puisque cette initiative permettra au réseau social d’acquérir sans doute plusieurs centaines de nouveaux utilisateurs, soucieux de récupérer leurs photos.

Sur Twitter, les développeurs ne décolèrent pas : la fermeture de l’API de Face.com est une honte. Beaucoup dénoncent le mensonge du réseau social et son manque de transparence. Pour certains, il s’agit d’une véritable catastrophe puisque des mois de travail sont à jeter à la poubelle. L’affaire Face.com aura au moins eu le mérite de nous montrer que les acquisitions de services par Facebook risquent bien de se faire aux détriments des utilisateurs et des développeurs…

On en parle sur le forum.

[ Source : TheNextWeb ]