Gizmag rapporte aujourd’hui que SARTRE, le projet de conduite autonome mené par Volvo, a réussi son premier essai sur routes en Espagne. La technologie pourrait être adoptée dans les prochaines années et même intégrée aux modèles de véhicules existant déjà…

SARTRE, Safe Road Trains for the Environment, est un projet ambitieux qui pourrait révolutionner notre manière de voir les longs trajets sur autoroutes. Issu du mariage de Volvo, Ricardo UK Ltd, Idiada and Robotiker-Tecnalia, Institut for Kraftfahrwesen Aachen (IKA) d’Allemagne et du SP Technical Research Institute de Suède, le projet vise à permettre à plusieurs véhicules de rouler de manière automatique en file indienne derrière un véhicule de tête contrôlé par un conducteur. En pratique, le but recherché par SARTRE est de créer des manières plus sures de rouler sur les grands axes routiers et d’économiser du carburant.

Gizmag rapporte qu’après des essais sur piste, le premier essai sur routes a été couronné de succès. Un convoi s’est déplacé sur une distance de 200 kilomètres en empruntant différentes routes sans rencontrer de soucis techniques ni aucun incident.

Pour l’entreprise suédoise Volvo, les avantages de SARTRE sont nombreux. Outre la sécurité liée à la gestion de la vitesse commune entre tous les véhicules, il y a bien sûr la possibilité de régler les problèmes de congestion et les ennuis liés aux conducteurs du dimanche qui font passer leur propre intérêt avant celui des autres.

Supporté par l’Union Européenne, le projet est semble-t-il viable, que ce soit sur circuits ou routes. La technologie utilisée se base sur la connexion sans fil établie entre plusieurs véhicules et diverses caméras, radars et senseurs lasers capables de mesurer les accélérations et décélérations du véhicule de tête.

Durant l’essai, diverses distances d’espacement ont été testées entre les véhicules, avec 5 à 15 mètres de flottement. Aucun incident n’a impacté la promenade de 200 kilomètres du convoi, qui a circulé dans les environs de Barcelone, en Espagne. Les véhicules ont tous enregistré des accélérations, freinages et virages identiques au véhicule de tête et étaient capables de suivre de manière autonome le camion qui menait le convoi.

Le but, c’est de changer le moins d’éléments possibles dans les systèmes existant déjà” explique Linda Wahlström, project manager chez Volvo. Et en pratique, la technologie fonctionne déjà sur base de quelques ajouts matériels aux véhicules. Pas besoin d’équipement très couteux pour implanter une telle technologie puisque l’infrastructure actuelle des routes permet son fonctionnement. En revanche, SARTRE ne sera pas commercialisé immédiatement. L’entreprise suédoise doit tout d’abord améliorer encore la gestion du carburant et développer une stratégie pour son implantation dans le monde réel. S’il y a donc encore du travail avant que l’on puisse se relier à n’importe quel véhicule et rouler en file indienne tout en sirotant un café et en se reposant allongé sur le dos, la technologie est bel et bien réelle et devrait entrer en application dans les prochaines années. Affaire à suivre…

On en parle sur le forum.

3 Commentaires

  1. Quel bonheur si tout le monde y passe. Je suis sûr que le nombre d’accidents diminuera et que le trafic sera plus fluide. Ca ne diminuera pas le nombre d’imbéciles sur les routes, mais ca se verra moins.

  2. Vivement que cela soit mis en place, plus de bouchon (ou presque) sur les routes et tous les débiles calmés. Que du bonheur et la mer à 1 heure de route !
    Vivement qu’ils nous sortent une version politique qui conduira convenablement les pays. 🙂

Comments are closed.