Les Anonymous s’attaquent à Virgin Media et au Kremlin

Même si on entend moins parler d’eux en ce moment, les Anonymous restent actifs. Le groupe a récemment lancé plusieurs attaques contre Virgin Media en Angleterre, qui a bloqué l’accès au site The Pirate Bay, et contre le Kremlin en Russie, pour dénoncer la réélection de Poutine.

Les Anonymous ont récemment mené deux opérations qui n’avaient aucun lien. La première visait Virgin Media, le fournisseur d’accès à Internet au Royaume-Uni, qui a été le premier à bloquer l’accès au site de P2P The Pirate Bay sur base d’une décision de justice. Le site a été H.S. quelques heures avant d’être remis en ligne. La société a dénoncé l’attaque tout en soulignant qu’elle ne faisait qu’obéir aux ordres de la justice. « En tant que fournisseur d’accès à Internet responsable, Virgin Media se conforme aux décisions de justice, mais nous croyons fermement que la question de la violation du droit d’auteur nécessite des offres légales compétitives afin d’offrir l’accès aux consommateurs à des contenus de qualité au juste prix » a expliqué un porte-parole de l’entreprise.

En parallèle, une autre opération visait le Kremlin. Une branche russe des Anonymous a en effet décidé de dénoncer les élections en Russie en sabordant plusieurs sites gouvernementaux. Si le Kremlin a confirmé des attaques, aucun site fédéral n’est apparemment tombé pour l’instant. D’autres attaques contre le gouvernement russe devraient être réalisées dans les prochains jours.

Pour rappel, les Anonymous avaient fait tomber toute une série de sites en début d’année, en s’attaquant notamment à l’administration américaine, au F.B.I. ou encore au Parlement européen.

On en parle sur le forum.