Les sociétés de télécommunications ne parviennent pas à se mettre d’accord autour d’un projet de standard commun de paiement mobile, rapporte jeudi Data News sur son site internet.

© DR

Bien qu’un accord de principe avait été trouvé l’année dernière entre le secteur bancaire, Belgacom, Base (KPN Group Belgium) et Mobistar, le projet a été interrompu, selon plusieurs sources bien informées.

L’objectif était de lancer une sorte de ‘porte-monnaie électronique’ que le consommateur pourrait utiliser pour des paiements allant jusqu’à 25 euros maximum. Les commerçants, qui voyaient dans ce nouvel outil une formule plus efficace qu’un système Proton peu populaire, étaient particulièrement enthousiastes.

Les banques et les opérateurs auraient toutefois une vision différente sur le projet et les relations entre opérateurs seraient aussi devenues problématiques, souligne Data News. En effet, selon une des sources, Mobistar rechignerait à avancer dans un projet qui se baserait sur le système de son grand concurrent Belgacom. Ce dernier a inauguré son PingPing en 2009 et l’outil est aujourd’hui déjà utilisé à petite échelle pour les paiements de places de parking, de tickets de bus et de cinéma ou encore de boissons fraîches.

La Fédération belge du secteur financier (Febelfin) cherche à rassurer et précise que le dossier n’est pas interrompu. “La concertation se poursuit entre le secteur financier et les opérateurs mobiles”, indique une porte-parole. “Le projet exigera plus de temps que prévu et le but initial, à savoir le porte-monnaie électronique pour les petits paiements, sera difficile à atteindre”, admet-elle toutefois.

Une porte-parole de Mobistar a, elle, confirmé que le projet “dans sa forme actuelle” était suspendu.

Réagissez sur le forum.

[ Source : Belga ]

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.