Je twitte, tu tweetes, il gazouille

L’orthographe des termes liés à Twitter pose question. Sur le réseau social, Bernard Pivot a lancé le débat.

Quand je poste un message de 140 caractères (maximum) sur Twitter, est-ce que je twitte, je twite, je tweete ou je tweette ? Le correcteur orthographique de mon ordinateur souligne indifféremment les quatre termes. Et si ça n’a l’air de rien, comme débat, c’est tout de même une question que je me pose plusieurs fois par semaine. Encore lundi, au moment de rédiger mon papier sur Mathieu Kassovitz qui avait twitté/twité/tweeté/tweetté sa désapprobation des nominations aux Oscars.

Visiblement, je ne suis pas la seule à m’interroger sur ce sujet. Mercredi, sur son compte Twitter, Bernard Pivot (@bernardpivot1) a lancé le débat : « Orthographe. Twiter ? Twitter ? Tweeter ? Tweetter ? Tweet ? Twit ? C’est à y perdre son latin, pardon son anglais ! » et d’enchaîner : « Vocabulaire. Faut-il parler de tweetage ou de twitage ?(action de tweeter) De tweetation ou twitation? de tweetisation ou de twitisation ? »

Alors que le réseau social vient de dépasser le million d’abonnés en Belgique, les dictionnaires s’y intéressent à peine. Le Robert Illustré 2012 introduit « tweet », et « twitter », le verbe, devrait faire son apparition dans l’édition 2013. Avec un « i » donc, pas un double « e ». « Il vaut mieux garder cette orthographe, commente Alain Rey, conseiller éditorial pour les publications des éditions Le Robert. D’abord parce qu’en anglais, « tweet » est une onomatopée. Donc il n’y a pas besoin d’une orthographe anglo-saxonne qui n’est pas naturelle en français ».

Les Québécois, eux, ont opté pour « gazouillis ». Le terme « tweet » provient en effet de l’onomatopée produite par les oiseaux… en anglais. Ce serait donc « cui », chez nous (je cui-cui, tu cui-cuites…) mais à cette option, nous préférons vivement la sagesse de Titiou Lecoq, co-auteur de l’Encyclopédie de la web culture. « Au fur et à mesure, c’est l’usage qui fait que les mots s’imposent », et non le dictionnaire, explique-t-elle. Continuons à twitter sereinement, donc.

ADRIENNE NIZET (avec AFP)

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.