L’Armée électronique syrienne attaque la page Facebook du Soir

Alors que Bashar al-Assad mate dans le sang les manifestations d’opposants qui se multiplient dans le pays, une armée parallèle, soutenant le régime en place, œuvre sur Internet.

Ce collectif regroupe des hackers et des activistes soutenant le régime syrien en place. Cette « Syrian Electronic Army » ou « Armée Electronique Syrienne » cible les dissidents à l’intérieur et à l’extérieur des frontières syriennes.

La nature des liens que cette « armée » entretient avec le régime n’est pas claire, mais ses tactiques sont variées et agressives. L’Armée Electronique Syrienne a ainsi, au cours des derniers mois, inondé de commentaires pro-Assad pré-formatés les pages Facebook de plusieurs institutions et médias occidentaux, dont celles du Soir.

Le vendredi 21 octobre, les publications sur la page Facebook du Soir en ligne ont reçu des dizaines, voire des centaines de commentaires dont le contenu ne laissait planer aucun doute quant à leur objectif. Ecrits dans un français ou un anglais approximatif, certains d’entre eux étaient de simple copier-coller d’autres.

L’une des dernières publications du Soir en ligne a ainsi reçu pas moins de 2.130 commentaires à la teneur explicite.

Certains commentaires renvoient à des vidéos, aux images difficilement soutenable, sensées prouver la présence de groupes terroristes armés auxquels le régime de Bashar al-Assad répondrait par la force.

Au delà du simple spamming de pages Facebook, l’Armée Electronique Syrienne s’est livrée à des attaques ciblées de dénis de service. Selon The Atlantic, cette armée très particulière aurait vu le jour en avril 2011, alors que les manifestations anti-régime s’intensifiaient. Le groupe clame avoir attaqué plus de 50 sites web, y compris ceux d’Al Jazeera et de la BBC.

La question du lien entre l’Armée Electronique Syrienne et les forces de sécurité syriennes reste ouverte. Cependant, le Comité pour la Protection des Journalistes a observé que Bashar al-Assad, dans une allocution du 20 juin 2011, y faisait référence.

Alors que les anciens régimes égyptiens et libyens avaient essayé d’enrayer les soulèvements en coupant l’accès au réseau Internet, l’Armée Electronique Syrienne semble adopter une stratégie différente. Elle opère sur le même terrain que les jeunes activistes pro-démocratie et utilise les réseaux sociaux pour contrer ses derniers.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.