Le groupe informatique Microsoft a annoncé jeudi qu’il avait signé des accords avec Acer et ViewSonic leur accordant une licence d’exploitation de brevets pour leurs tablettes et téléphones multifonctions utilisant actuellement le système Android de Google.
L’entreprise se félicite dans deux communiqués de ces accords destinés à protéger les fabricants de matériel informatique taïwanais et américain contre d’éventuelles plaintes de Microsoft, qui estime que le système d’exploitation pour appareils portables de Google, Android, viole nombre de ses brevets. Ces accords “montrent que des acteurs importants de l’industrie peuvent atteindre des accords commerciaux raisonnables résolvant les problèmes de propriété intellectuelle”, a indiqué le géant de l’informatique.
Microsoft n’a pas précisé le montant des transactions, indiquant seulement que l’accord avec ViewSonic prévoit le versement d’une redevance. Acer et ViewSonic “saisissent l’occasion d’utiliser notre programme de licences mis en place pour aider les entreprises à faire face aux problèmes de propriété intellectuelle” liés au système Android, a commenté le responsable de la propriété intellectuelle de Microsoft Horacio Gutierrez, cité dans les communiqués.
Début août, internet Google avait vivement dénoncé une “campagne hostile” contre Android menée par Microsoft, Oracle, Apple et d’autres, “par le biais de brevets bidons”.
En achetant le fabricant de téléphones portables Motorola Mobility mi-août, le PDG de Google, Larry Page, avait souligné que cette opération lui permettait “de mieux protéger Android contre les menaces anti-concurrentielles” portées entre autres par Microsoft.