La Chine a interdit aux sites de musique en ligne de diffuser une centaine de chansons, notamment de stars internationales comme Lady Gaga et le groupe Backstreet Boys, a annoncé le ministère de la Culture.

Selon le ministère, cette interdiction est destinée à mettre de “l’ordre” dans le marché de la musique sur l’internet, qui doit être expurgé des chansons “qui portent préjudice à la sécurité de la culture d’Etat”. Le ministère n’a pas expliqué sur son site spécifiquement pourquoi des chansons telles “The Edge of Glory”, “Hair”, “Marry the Night” et “Bloody Mary” de l’Américaine Lady Gaga étaient notamment visées par la nouvelle interdiction en date du 19 août.

Des titres des Backstreet Boys, de la chanteuse américaine de R&B Beyonce Knowles, des Canadiens Simple Plan et du groupe britannique Take That sont également sur la liste publiée de chansons à bannir de la Toile, sur laquelle pèse une forte censure en Chine.

Des artistes asiatiques sont aussi concernés comme la Taïwanaise Chang Hui-mei, en délicatesse avec Pékin depuis qu’elle a chanté l’hymne taïwanais à l’inauguration de l’ancien président Chen Shui-bian, en 2000. La Chine, qui considère toujours Taïwan comme une partie intégrante de son territoire, l’avait temporairement interdite de concert. Les autorités chinoises de la censure refusent parfois l’organisation de concerts à certaines stars internationales ou demandent la liste des titres qui vont être joués avant de donner leur accord.

Depuis 2010, la Chine impose que toutes les chansons mises en ligne sur les sites de musique reçoivent un feu vert préalable, une décision justifiée officiellement, et en partie, par la lutte contre le piratage.

(afp)

1 COMMENTAIRE

  1. d’ ou vient cette information?
    (sorry c’est une vieille info, je sais) Car je vis a Beijing et les clips de lady gaga sont toujours passes a la TV et aussi sur les sites de videos streaming et audio