Le nombre de sites belges piratés croît rapidement ces derniers temps. “Les manifestations média-géniques des groupes de pirates Anonymous et LulzSec n’y sont pas étrangères”, a indiqué Christian Van Heurck, le coordinateur de la Computer Emergency Response Team (CERT.be) belge à DataNews.

Lors des deux dernières semaines, le CERT a indiqué à près de 3.500 particuliers et entreprises que leurs sites avaient été hackés. Des données privées tels que des mots de passe ou des noms d’utilisateurs récoltés par les hackers se trouvaient en effet sur des sites publics comme pastebin.com ou pastie.org.

“Nous constatons que le nombre d’attaques augmente depuis que les actions de LulzSec se retrouvent dans les infos”, explique Christian Van Heurck. “Il est parfois malaisé de savoir qui se trouve à l’origine de ces faits. La vie des pirates est également facilitée, dans la mesure où de nombreux sites .be ne sont absolument pas correctement protégés.” “Le critère principal des hackers est de trouver des sites qui sont faciles à pirater”, ajoute M. Van Heurck.

Le CERT n’a pas suffisamment de main d’oeuvre pour colmater toutes les brèches, mais souhaite créer la prise de conscience la plus aiguë possible de ce problème. “Tous ceux qui stockent des informations privées dans une base de données, sont des victimes potentielles. Il convient de changer régulièrement de mot de passe et de ne jamais utiliser les mêmes mots de passe pour plusieurs choses.”

(Source: Belga et Datanews)