source : guardian.co.uk

Les Lulz Security, ou LulzSec en abrégé, ont revendiqué mercredi la mise hors service d’un site de la CIA dans un message diffusé sur internet. La connection au site cia.gov a été rétablie deux heures après. “Tango down – cia.gov”, indiquaient les pirates informatiques sur Twitter, ajoutant: “For the Lulz”.

La CIA ne confirmait pas mercredi soir être l’objet d’une attaque informatique. “Nous nous penchons sur ces informations”, a affirmé à l’AFP George Little, un porte-parole de l’agence de renseignements. Le groupe de pirates informatiques a par ailleurs annoncé mercredi avoir ouvert une ligne téléphonique pour recueillir des idées de cibles à
attaquer. “Notre numéro reçoit littéralement entre 5 et 20 appels par seconde”, a annoncé LulzSec dans un message posté sur Twitter.

Lulz Security s’est fait connaître ces dernières semaines en revendiquant des attaques contre les groupes Sony et Nintendo. Le groupe a également revendiqué des attaques contre le Sénat américain, la chaîne de télévision publique PBS et une organisation travaillant avec la police fédérale (FBI), Infragard.

(avec afp)