Un groupe de pirates informatiques a revendiqué lundi une nouvelle attaque contre le géant japonais de l’électronique Sony, publiant en ligne un fichier contenant le code source du réseau de développeurs de Sony Computer Entertainment.

La revendication est venue d’un groupe de pirates connu sous le nom de Lulz Security, qui avait déjà affirmé la semaine dernière avoir eu accès à plus d’un million de mots de passe, adresses électroniques et autres information depuis <a href="SonyPictures.com. “Vous présentant le code source de Sony Computer Developer Network”, le réseau des développeurs de logiciels pour les consoles PlayStation et PSP, a écrit Lulz Security dans un message depuis son compte Twitter @Lulzsec avec un lien vers un fichier.

Le groupe a également publié un lien vers ce qu’il affirme être des cartes du réseau interne de la division musique Sony BMG. “Ca fait 16 pour les hackers, 0 pour Sony. A vous de jouer!”, a ajouté le groupe, en référence de ce qu’il affirme être le nombre de cyberattaques contre les réseaux en ligne de Sony ces dernières semaines.

Sony Pictures Entertainment s’est excusé au cours du week-end pour la faille enregistrée vers les données personnelles sur SonyPictures.com, qui donne accès à des bandes-annonces de films et envoie des courriers électroniques sur les sorties à venir. Le réseau PlayStation de Sony, son service de musique en ligne Qriocity et Sony Online Entertainment font partie des services ciblés par les hackers ces derniers temps. La société a également subi des attaques sur ses sites en Grèce, en Thaïlande et en Indonésie, et sur le site canadien du fabricant de téléphones portables Sony Ericsson.

1 COMMENTAIRE

  1. En même temps, ce n’est pas étonnant. Le soft embarqué sur les consoles évolue difficilement, par conséquent, les softs “online” ne peuvent pas évoluer plus. Donc ce qui était sécurisé il y a 1 ou 2 ans est une vraie passoire aujourd’hui, vu l’évolution des techniques de programmation et de hack.