Suivi par plus de 2000 internautes, le blog « A gay girl in Damascus » est le témoin depuis le mois de février de la vie quotidienne d’Amina, jeune syrienne homosexuelle. Mais ce blog est un canular, un hoax. Un américain est à l’origine de la supercherie.

Amina, jeune blogueuse, Syrienne et homosexuelle. La jeune femme relate au jour le jour son engagement pour la démocratie et ses difficultés dans ce pays en conflit. Dimanche dernier, Amina est enlevée par les forces de sécurité syriennes. Les internautes sont choqués, les médias s’ emparent de l’affaire. Mais tout cette histoire n’ est que fiction. A l’origine de ce blog, Tom MacMaster, un américain étudiant à Edimbourg et passionné par le moyen orient. Par ce faux blog, Tom MacMaster avait l’intention de faire état de la situation politique en Syrie. Se mettre dans la peau d’Amina était pour lui une façon d’informer un plus large public et surtout occidental sur les évènements de ce pays.

Il a atteint son objectif: l’enlèvement d’Amina souleva l’indignation partout dans le monde. Mais MacMaster fut pris a son propre jeu : la supercherie fut découverte par des internautes Syriens. Ils ont déclaré ne pas connaître la jeune femme, dont la photo fut prise sur un profil Facebook. Quant aux emails echangés entre Amina et le blog lesbien Lez Get Real, ils provenaient selon la responsable de ce blog, d’ Edimbourg et non pas de Syrie.

Les excuses de MacMaster

Les doutes quant à la véracité du blog commencent à se propager au sein de la blogosphère syrienne. MacMaster est alors contraint de dévoiler le pot aux roses. Il aurait simplement pu arrêter la tenue du blog et disparaître. Mais il a préféré dévoiler son identité et expliquer sa démarche. Dans un post rédigé dimanche, « Apology ti readers » il présente ses excuses aux lecteurs. « Je ne m’étais jamais attendu à un tel niveau d’attention. Même si le personnage était fictif, les faits relatés dans ce blog sont vrais et de dénaturent pas la situation sur le terrain. Je n’arrive pas à croire que j’ai pu blesser qui que ce soit. J’ai crée une voix pour informer sur des problèmes qui me tiennent à cœur (…) Je ne voulais blesser personne. Je suis désolé. »

L’indignation des bloguers et des médias

L’éditeur syrien du site GayMiddleEast, Daniel Nassar, est furieux. « Tom MacMaster, honte à vous !!! En Syrie des bloggueurs luttent pour informer sur ce qui se passe dans ce pays. Ce que vous avez fait a heurté beaucoup de monde, et nous a tous placés dans une position dangereuse et inquiète désormais notre activisme LGBT (Lesbian, Gay, Bisexual and Transgendered people). De plus, votre faux blog remet également en question l’authenticité de nos blogs et de nos histoires. J’avais moi-même commencé à enquêter sur l’arrestation d’Amina. J’aurai vraiment pu me retrouver en danger à cause d’un personnage. Vraiment honte à vous !!!».

Le correspondant en Syrie du Guardian a pris de nombreux risques sur le terrain pour essayer de rencontrer la fausse blogueuse. Mais cette affaire de faux blog peut aussi avoir des conséquences plus graves et permettre aux autorités de jeter le doute sur les enlèvements. Ainsi, pour l’agence de presse officielle du régime syrien, Sana, ce hoax, « illustre bien les mensonges et les allégations comme quoi le régime kidnapperait des blogueurs et des activistes ».

La tournure qu’a pris ce blog fiction rend Tom MacMaster « malade ». Il a rebaptisé le blog « Hoax » et ne souhaite plus que l’on parle de cette supercherie. Son souhait : que les médias et blogueurs continuent à informer et mobiliser sur les problèmes du Moyen Orient.

Céline Navarro (st.)