Google vient de lancer son nouveau système de paiement par téléphone mobile. C’est Stephanie Tilenius qui l’a annoncé officiellement à New York City. L’offre, se déclinant sous les appellations Google Wallet et Google Offers, est ouverte aux commerces et à d’autres partenaires « pour créer une nouvelle expérience de shopping ». « Votre téléphone sera votre portefeuille » annonçait Stephanie Tilenius.

Alors que 70% des consommateurs paient déjà en ligne, le commerce électronique ne représenterait que 8% des ventes pour les détaillants. Plus de 300.000 commerces seraient prêts pour l’utilisation de Google Wallet. Le système de Google fonctionnera d’abord en partenariat avec MasterCard, Citi et Sprint dans ce que Stephanie Tilenius appelle le Mobile Local Commerce (MOLO).

Selon la représentante de Google, les commerçants pourraient acquérir de nouveaux clients à l’aide d’offres spéciales basées sur l’endroit où ceux-ci se trouvent et sur l’historique de leurs transactions. L’accord du client sera néanmoins préalablement nécessaire.

Les tests grandeur nature commencent à San Francisco et à New York City aujourd’hui, avant de s’étendre au niveau des États-Unis à l’été, dans un premier temps.

Le système Google Offers, quant à lui, fonctionnera comme Groupon. Une offre commerciale peut vous être envoyée (avec votre permission), vous la conservez dans votre Google Wallet et pouvez l’utiliser à tout moment dans un magasin. Les villes de Portland, San Francisco et New York City seront le laboratoire de Google Offers.

Sur le long-terme, Stephanie Tilenius verrait bien le Google Wallet remplacer tout à fait le portefeuille traditionnelle et contenir, par exemple, votre permis de conduire.

Comment ça fonctionnera

Concrètement, il suffirait d’ouvrir l’application Wallet et de la liée avec un compte Google pour synchroniser les offres avec votre téléphone. Votre compte serait protégé à l’aide d’un code PIN, et il vous faudrait ajouter vos informations de carte de crédit. Le processus serait sécurisé et vérifié par votre banque.

Si votre banque ne fonctionne pas encore avec Google Wallet, il reste la possibilité d’acheter et de recharger une carte prépayée.

Pour l’instant, le système ne semble fonctionner qu’avec le téléphone Google, le Nexus S, qui contient une puce électronique semblable à celle qu’on trouve dans les nouveaux passeports. Cette puce empêcherait quiconque de récupérer les informations contenues dans votre téléphone, elle ne s’active qu’une fois l’application Wallet ouverte. Il est possible de désactiver l’application à distance en cas de perte ou de vol du téléphone.

Les tickets sont conservés dans votre Google Wallet, plus besoin de papier. Il serait aussi possible d’ajouter des offres de réduction en connectant votre smartphone aux publicités que vous voyez. Pour payez, rien de plus simple : quelques clics du doigt sur l’écran de votre téléphone aux terminaux disponibles en magasin et le tour est joué.

La plateforme, en phase de test grandeur nature aujourd’hui, est ouverte aux partenariats et basée sur des formats ouverts pour que tous les développeurs puissent y participer. Le lancement en tant que tel devrait avoir lieu cet été et se décliner sur d’autres modèles de téléphones.

L’application Wallet sera gratuite. Google prendra un pourcentage sur les offres publicitaires.

Image : Capture d’écran, Google

1 COMMENTAIRE