Si les tablettes séduisent plus ou moins le même genre d’acheteurs que les smartphones – des hommes plutôt jeunes, suréquipés en nouvelles technologies et appartenant à des classes sociales aisées – elles sont utilisées de façon différente. C’est ce que montre la dernière étude de l’Online publisher’s association (OPA), une association qui regroupe les sites d’information des journaux et magazines belges ainsi que des télévisions privées. Elle a été réalisée en interrogeant 2.723 internautes fin mars.

Première constatation, l’usage de la tablette est un peu moins fréquent que celui d’un smartphone ou d’un ordinateur. 56 % des sondés l’utilisent au moins une fois par jour alors que ce pourcentage grimpe à 91 % pour le smartphone et 69 % pour un PC portable. On l’emploie moins mais surtout à des heures différentes. Alors que les propriétaires de smartphones ont l’oreille ou les yeux rivés à leur appareil de façon assez constante tout au long de la journée avec un pic entre 17 et 20 h, on constate que les détenteurs d’un iPad l’allument surtout en soirée, entre 20 h et minuit. Cette tranche horaire attire 83 % des utilisateurs contre 36 % seulement pour le temps de midi. Ces données confirment que le surfer mobile a un usage plus décontracté de la tablette. Celle-ci est surtout orientée loisirs et détente alors que le smartphone est davantage un utilitaire.

D’autres éléments viennent confirmer ce constat. Le lieu d’utilisation par exemple. L’étude révèle qu’étonnamment les tablettes ne sont pas vraiment utilisées de façon mobile. Seuls 38 % des possesseurs y ont recours lors de leur déplacement contre 54 % pour les ordinateurs portables et 95 % pour les smartphones. Ils profitent surtout de leur tablette dans l’intimité de leur living-room (77 %), alors que le smartphone est utilisé de façon égale un peu partout (à domicile, au bureau, en voyage…).

Le confort d’utilisation des tablettes influence nettement le temps passé à surfer ou à utiliser les applications. La moitié des utilisateurs de tablettes consacrent plus d’une heure par jour à ces activités tandis que ce taux chute à un quart pour les smartphones. Sans surprise, les sites visités varient aussi sensiblement selon que l’on utilise l’un ou l’autre appareil.

Pour 84 % des détenteurs d’une tablette, celle-ci est l’appareil idéal pour visiter les sites de quotidien d’informations (contre 48 % pour les smartphones). Les sites à contenu journalistique viennent devant les autres types de site (portail, réseaux sociaux…)… Taille de l’écran oblige, les sites de vidéos ont aussi beaucoup de succès avec l’iPad (78 %). Les réseaux sociaux et les sites de services (météo, cartes…) qui constituent le premier but de navigation sur les smartphone ne figurent qu’en quatrième et cinquième positions pour les tablettes.

Jean-François Munster

1 COMMENTAIRE

  1. On s’en fout de l’iPad, on parle de tablettes au sens large, pas d’Apple (comme trop souvent avec LeSoir.be!