Sony a mis les petits plats dans les grands, ce jeudi, au Claridge, pour présenter sa nouvelle gamme de smartphones Xperia. Avec en vedette, outre l’ultra-mince “arc”, le très attendu Xperia Play, premier smartphone “certifié Playstation”.

Equipé de la dernière version d’Android (Gingerbread), le Xperia Play possède toutes les caractéristiques des téléphones du genre.”C’est avant tout un smartphone”, insiste-t-on d’ailleurs chez Sony Ericsson. “En mode portrait, il s’utilise comme n’importe quel Xperia”. Seules différences: son poids (175 grammes) et son épaisseur (16 mm) plus importants – mais qui restent toutefois dans des normes respectables.

En mode paysage, l’écran tactile coulisse pour laisser place au pavé directionnel et aux célèbres 4 boutons Playstation. Une action qui lance automatiquement l’application regroupant les différents jeux embarqués. Selon Sony Ericsson, au lancement du Xperia Xplay – prévu fin avril/début mai en Belgique au prix indicatif de 550 euros – plus de 80 jeux spécialement adaptés seront disponibles. Plusieurs seront pré-installés sur le smartphone.

Question-clé: combien de jeux seront spécifiquement développés pour le Xperia Play ? Car jouer à Sims 3 sur son smartphone, c’est bien sympa et sans doute plus pratique qu’en version exclusivement tactile, mais ce n’est quand même pas conçu pour… “Il y aura quelques exclusivités,” rassure-t-on du côté du constructeur. “Mais tout cela est amené à évoluer, on en est encore qu’au tout début des développements. Mais l’important, c’est aussi de proposer les jeux à des prix raisonnables.” On nous garantit un montant maximum de 10€.

Autre interrogation, pourquoi proposer, par exemple, Fifa 2010 alors que la version suivante, Fifa 2011, est disponible depuis plusieurs mois ? Un choix qui a rendu sceptiques certains journalistes/blogueurs présents quant aux futurs jeux dédiés au téléphone-console. “Nous souhaitons avant tout familiariser l’utilisateur avec le produit”, explique-t-on chez Sony Ericsson. “350.000 développeurs travaillent à agrandir la bibliothèque de jeux du Xperia Play”.

Au rayon bonne nouvelle, on accueille volontiers le mode multijoueur “multi-plateformes”. Comprenez: avec certains jeux, il sera possible de lancer une partie multijoueur sur d’un coté le Xperia Play et de l’autre une Playstation 3.

Avec son écran large de 4 pouces et ses 5 heures d’autonomie en mode jeu, le Xperia Play offre une expérience de jeu agréable grâce à une grande fluidité. Reste à voir quel public et quel profil de joueur il réussira à convaincre.”Notre public-cible est a priori composé d’utilisateurs à la recherche d’un bon smartphone et pour qui le jeu est “un plus”, plutôt des casual gamers donc”, explique-t-on chez Sony Ericsson.”Après rien n’empêche de voir débarquer des jeux plus perfectionnés à même d’attirer les hard gamers sur le Xperia Play…”

1 COMMENTAIRE

  1. “350.000 développeurs travaillent à agrandir la bibliothèque de jeux du Xperia Play”
    lol, ça fait un paquet de développeurs…