Storify, ce service qui permet d’intégrer tweets, posts, vidéos ou tout autres liens dans un article, a été récompensé mardi la compétition de startups du SXSW dans la catégorie “News Related Technologies”. Une “opportunité” pour cet outil utilisé dans de nombreuses rédactions.

“Un an et demi après avoir démissionné en belgique et rendu mes chaines (ma voiture de société, mon salaire d’ingénieur, …), pouvoir lever 2 millions de dollars et remporter un titre à SxSW est évidemment une satisfaction personnelle”, reconnait Xavier Damman, cofondateur de Storify – son portrait plus détaillé sur Owni. “Mais le plus important c’est l’opportunité pour Storify qui est de plus en plus reconnu dans les newsrooms à travers le monde.”

Le New York Times, le Washington post, mais aussi la RTBF, de Tijd et… Le Soir, autant de médias qui utilisent régulièrement Storify sur leur site. “Storify donne l’opportunité aux médias de raconter ces histoires afin de leur donner plus d’impact. Nos sociétés de demain sont entrain d’être construites par les peuples qui apprennent à s’organiser et se synchroniser sans leader et sans noeud de pouvoir corruptible en utilisant les propriétés des nouvelles technologies à leur disposition”, explique ce Belge expatrié.

“AlJazeera est entrain de monter un nouveau show télévisé basé sur les réseaux sociaux et sur Storify”, poursuit-il. “On est très excité par cette opportunité. Al Jazeera a déjà énormément utilisé notre plate forme pour couvrir les événements en Égypte et en Libye. Et avoir une présence sur leur “chanel” est une incroyable opportunité pour donner beaucoup plus de visibilité à tous ces gens sur le terrain qui partagent leurs combats sur les réseaux sociaux.”


Un exemple d’utilisation sur lesoir.be avec les récents événements au Japon:
//

1 COMMENTAIRE

  1. […] “Storify donne l’opportunité aux médias de raconter ces histoires afin de leur donner plus d’impact. Nos sociétés de demain sont entrain d’être construites par les peuples qui apprennent à s’organiser et se synchroniser sans leader et sans noeud de pouvoir corruptible en utilisant les propriétés des nouvelles technologies à leur disposition”, explique Xavier sur Geeko. […]