Selon des chiffres récemment publiés, plus d’un Belge sur trois est inscrit sur « Facebook ». Mais quel est le profil d’utilisateur type de nos compatriotes sur le plus grand réseau social du monde?

Le Belge est de plus en plus « branché ». Plus qu’une affirmation, c’est une évidence statistique. En effet, selon une étude de l’«association des fournisseurs de services internet (ISPA)» parue ce vendredi, le nombre total de connexions internet en Belgique a progressé de 5,93% en 2010. L’utilisation de « Facebook » semble suivre la même tendance, puisque parmi ces internautes, 3,85 millions de Belges étaient inscrits sur le réseau au 31 décembre 2010, soit une augmentation de 34.1% en un an.

L’infographie ci-dessous (réalisée par l’agence de communication sociale « Voice »), dévoile plus précisément quel est le profil type de l’utilisateur belge de « Facebook ». Première information intéressante, l’âge moyen est étonnamment bas à 31 ans, soit 7 ans de moins que la moyenne mondiale. Le lieu de résidence joue également un rôle clé dans l’utilisation de « Facebook ». En effet, 857 320 personnes sont inscrites à Bruxelles, tandis que seulement 81 260 le sont par exemple à Anvers. Conséquence de cette domination bruxelloise, le français est sur la première marche du podium linguistique, puisque 43,5% des utilisateurs belges sont francophones, 34,8% néerlandophones et 8,3% anglophones.

Le graphique indique encore que le monde des réseaux sociaux n’est pas sexiste, puisque la parité homme-femme est presque atteinte avec 50% d’hommes contre 48, 4% de femmes (NDLR :A quoi ressemblent les 1,6% restants ?). Enfin, mêmes si elles sont en minorité, les femmes partent avantagées dans la « chasse » à l’âme sœur, puisque la proportion d’hommes célibataires est supérieure à celle du sexe faible sur le « marché » sentimental de « Facebook ».

Infographie : http://www.voice.be

1 COMMENTAIRE

  1. Est-ce qu’il n’y a pas moyen d’avoir pour une fois autre chose que des frites pour représenter la belgique? Ça devient de plus en plus pathétique et minable.

  2. 69% des utilisateurs de facebook ont entre 13 et 17 ans… plus des deux tiers, donc ! C’est le chiffre le plus significatif de l’enquête mais, curieusement, l’analyse ci-dessus ne le souligne pas… Est-ce parce que cela fait essentiellement de facebook un gadget pour adolescents ? Est-ce parce que ce chiffre démontre que facebook n’est PAS le phénomène social du troisième millénaire ?

    Quand facebook réunira 70% d’utilisateurs entre 25 et 45 ans, je croirai volontiers que ce réseau est utile au Monde !

  3. Les 1,6% restant correspondent aux utilisateurs qui n’ont pas donné d’information sur leur sexe… Merci pour l’infographie!

  4. Il est vrai qu’il n’est plus possible de trouver une vraie baraque à frites dans ce pays.

    Quant aux grands cornets en papier avec la sauce qui déborde, ils ont disparu de la circulation…

    Les petites barquettes avec les frites surgelées me rendent malade…